Photo de différents contrats d'assurance vie

Les 3 types d’investissements en assurance vie

Sommaire

L’assurance vie est le placement financier préféré des Français. Selon la FAA, près de 2,5 millions de personnes y souscrivent chaque année. Aussi, d’après l’Insee, il existe près de 18 millions de détenteurs de cette assurance pour 38 millions de bénéficiaires environ. Plus de 45 % des foyers souscrivent donc au moins un contrat. Alors, qu’est-ce que l’assurance vie ? Quels sont les différents types d’investissement en assurance vie ? Décryptage dans cet article !

Assurance vie : de quoi s’agit-il ?

L’assurance vie est un produit financier qui permet à l’investisseur d’épargner de l’argent pour son propre usage ou pour le transmettre à un tiers (appelé bénéficiaire du contrat). Si l’assuré reste en vie jusqu’au terme du contrat, qu'il soit individuel ou collectif, il demeure le seul bénéficiaire et peut librement récupérer ses fonds, c’est-à-dire le capital majoré des intérêts. Si l’assuré décède, les montants accumulés sont transmis aux personnes désignées par le souscripteur dans la clause bénéficiaire. Il peut s’agir du conjoint, du concubin, des enfants, des parents ou de toute autre personne de son choix.

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

L’assurance vie fait aujourd’hui partie des solutions privilégiées par les particuliers pour faire fructifier leur argent. Elle offre aussi des avantages fiscaux au moment de la transmission du patrimoine. L’assurance vie s’adresse à tous les particuliers, notamment ceux qui veulent préparer leur retraite ou se constituer un capital. C’est également un placement financier idéal pour les plus jeunes qui souhaiteraient réaliser par exemple un projet immobilier quelques années plus tard. Il est cependant nécessaire de bien se renseigner en amont, afin de ne pas commettre d'erreurs dans votre investissement en assurance-vie.  

Il faut distinguer l’assurance vie de l’assurance décès. Dans les 2 cas, la société d’assurance verse une rente ou un capital aux bénéficiaires du contrat lorsque l’assuré meurt avant une date déterminée. Mais dans le cadre de l’assurance décès, le souscripteur n’a pas la possibilité de profiter lui-même de l’argent : une fois investie sur le contrat, son épargne est bloquée.

Comment investir dans un contrat d’assurance vie ?

Les contrats d’assurance-vie n’ont pas de durée fixe. L’assuré peut donc librement en déterminer la durée, qui sera prolongée d’année en année. Il a également la possibilité d’opter pour une durée viagère selon les contrats.

Pour investir en assurance vie, 3 options existent :

  • le versement initial : c’est celui que le souscripteur fait lorsqu’il signe le contrat. Il est généralement émis par chèque ou par virement. En fonction des compagnies d’assurance, un prélèvement automatique est possible ;
  • le versement complémentaire libre : une fois que le souscripteur a choisi son type d’investissement en assurance vie, il peut s’acquitter de cotisations quand il le souhaite ;
  • le versement complémentaire programmé : ici, le souscripteur définit un montant et une fréquence d’acquittement. Elle peut être mensuelle, semestrielle ou annuelle, et les fonds sont automatiquement prélevés sur le compte de l’assuré.

Dans le cas des versements complémentaires, l’assuré n’a aucune obligation. Il peut les interrompre à tout moment, ou changer leur fréquence et leur montant, sans aucune incidence fiscale sur son contrat d’assurance.

Quels sont les différents types d’investissements en assurance vie ?

Pour souscrire un contrat, l’assuré doit choisir le type d’investissement en assurance vie qui lui convient le plus. L’assurance vie doit générer des intérêts. De fait, les sommes versées par l’assuré sont placées sur un ou plusieurs supports dans le but de les fructifier. Il en existe 3 principaux : le fonds euros, les unités de compte et le contrat multisupports.

Le fonds euros

À la demande du souscripteur, la compagnie d’assurance peut placer le capital sur le fonds euros. Concrètement, l’assureur investit l’argent dans des placements obligataires, des actions ou des placements monétaires. L’assuré opte ainsi pour la sécurisation de son capital, qui est garanti.

Ce support bénéficie d’un taux d’intérêt minimum. De plus, des intérêts complémentaires peuvent s’ajouter en fin d’année. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé d’attendre la fin de l’année pour apprécier les résultats de ce type d’investissement en assurance vie. Cependant, il ne présente pas un rendement élevé.

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Le rendement du fonds euros varie d’une année à une autre, car il dépend essentiellement du contexte financier.

Les unités de compte

Autre moyen d’investir en assurance vie : les unités de compte. Le souscripteur place son capital sur un ou plusieurs supports financiers comme des OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières), des FCP (Fonds commun de placement), des actions etc.  L’épargne investie est donc placée sur les marchés immobiliers et/ou financiers. Les unités de compte permettent à l’épargnant de maximiser son potentiel de gain.

Si le rendement potentiel est plus élevé que pour un fonds euro, ces supports sont cependant soumis aux aléas des marchés. Plus risquées, les unités de compte peuvent varier à la hausse comme à la baisse, engendrant un résultat négatif, parfois sur plusieurs années. De plus, les plus-values de ce type d’investissement en assurance vie ne sont pas définitives. Par exemple, un support peut connaître une valorisation de 5 % une année, puis subir une baisse de 10 % l’année suivante. C’est pourquoi ces produits financiers se destinent aux épargnants prêts à prendre le risque d’une perte du capital investi.

Il est préférable d’investir une petite partie de son épargne sur les unités de compte. Ainsi, au fil des années, il sera plus facile d’avoir une idée globale de la performance de ce type d’actifs.

Le contrat multisupport en assurance-vie

Ce contrat associe 2 types d’investissement en assurance vie : le fonds euros et les unités de compte. L’offre multisupport permet à l’épargnant de placer une partie de son capital sur les UC. Le reste est affecté au fonds euros.

Cette solution combine les avantages et les inconvénients des 2 supports pour permettre aux souscripteurs de bénéficier d’une meilleure rentabilité, tout en limitant les pertes. Elle diversifie le capital de l’assuré et donne accès à divers modes de gestion et d’options, selon les besoins de chacun :

  • la gestion déléguée ;
  • la gestion profilée ;
  • la gestion libre ;
  • la gestion conseillée.

L’inconvénient majeur de ce contrat ? Les risques liés aux UC restent toujours présents. La performance peut donc considérablement fluctuer. Ainsi, il est plutôt réservé aux épargnants conscients de ce risque. De façon plus générale, renseignez-vous sur les erreurs à ne pas commettre pour investir correctement en assurance-vie

Tableau récapitulatif des supports d’investissement en assurance vie

Supports d’investissement

Principes

Niveau de rendement

Niveau de risques

Fonds euros

Investissement en obligations

 

Ce type d’investissement en assurance vie offre un rendement faible

Peu risqué

Unités de compte

Placement libre en actions, en produits monétaires, en obligations, etc

 

Le rendement potentiel en unités de compte est assez élevé

Aucune garantie

Risque de perte de capital

Contrats multisupports

Investissement sur le fonds euros et les UC, en fonction des exigences du souscripteur

Le rendement potentiel est plus élevé qu’en fonds euros, mais plus faible qu’en unités de compte

Modéré

La perte de capital reste possible

 

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me
  1. L’assurance vie est un placement financier qui permet aux particuliers de se constituer une épargne solide pour réaliser leurs projets.
  2. Il existe 3 principaux types d’investissement en assurance vie : le fonds euros, les unités de compte et l’offre multisupport.
  3. Parmi tous ces supports, le fonds en euro est le plus sécurisé.
  4. Pour bénéficier d’un meilleur rendement tout en limitant les risques, le contrat multisupport reste le meilleur choix.
icon
Investir facilement en assurance vie
  • Produits premiums
  • Fiscalité avantageuse
  • Accompagnement sur mesure
Je découvre
Conseils
Je découvre

À lire aussi

Haut de page