Immobilier : crédit et assurance

Description

Vous voulez souscrire un crédit auprès d’une banque pour concrétiser votre projet immobilier ? Pour justifier votre capacité de remboursement et bénéficier d’un capital externe, vous devrez remplir plusieurs conditions et signer une assurance emprunteur.

Quelles sont les conditions de l'obtention d'un crédit immobilier ? 

Première chose que va étudier une banque : votre situation financière, c’est-à-dire :

  • votre salaire et celui du co-emprunteur (dans le cas d’un prêt à 2) ;
  • l’ensemble de vos sources de revenus. 

Ensuite, la banque va s’intéresser à votre apport personnel, constitué à partir de vos propres économies. Cet apport vous sera demandé pour couvrir notamment les frais de notaire lors de la signature du compromis de vente. Le taux de ces frais (et donc le montant demandé) varie selon le type de bien : 

  • 2 à 3 % dans l’immobilier neuf ;
  • 8 % dans l’ancien. 

Par définition, une banque n’aime pas prendre trop de risques. Elle va donc également regarder vos crédits en cours et vous demander des renseignements concernant votre état de santé. 

En fonction de tous ces éléments, l’établissement calculera votre taux d’endettement. Il correspond à la part des revenus mensuels de l'emprunteur destinée au remboursement des mensualités du prêt immobilier (intérêts et assurances compris).

Si la banque juge que vous êtes en capacité de rembourser les mensualités sur une période définie, la banque vous formulera une offre de prêt (similaire à un devis) que vous pourrez accepter ou refuser.

Quels sont les avantages du crédit ? 

Premier avantage : la concrétisation de votre projet immobilier. Sans cet apport en capital, il est souvent impossible de finaliser l’achat de votre logement. 

Ensuite, la possibilité de choisir son délai de remboursement vous apporte une certaine souplesse. Notez que les contrats de crédit immobilier ne peuvent pas dépasser une durée de 25 ans (sauf exception en cas de VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) : 27 ans).

Le délai de remboursement définit aussi le montant des mensualités. Si votre capacité d’emprunt le permet, vous avez la possibilité de réduire ou d’augmenter le coût de votre crédit. À vous de voir s’il est préférable d’avoir un coût plus élevé sur un délai plus court ou un coût moins pesant, mais plus long.

Grâce à cette souplesse, vous gardez une certaine autonomie dans votre projet immobilier. Vous diminuez aussi le risque de vous retrouver dans l’incapacité de rembourser votre prêt immobilier. 

Qu'est-ce que l'assurance emprunteur ?

Un contrat d’assurance emprunteur permet la prise en charge du paiement des échéances de remboursement du crédit restant dû (en partie ou en totalité) en cas de :

  • décès et perte totale et irréversible d'autonomie ;

  • invalidité permanente (totale ou partielle) ;

  • incapacité temporaire de travail (totale ou partielle) ;

  • la perte d’un emploi (à condition d’avoir souscrit à cette garantie avant la signature du contrat).

Aucune loi n’impose aux emprunteurs de souscrire une assurance emprunteur. En revanche, une banque peut l’inclure comme une condition d’octroi de votre prêt immobilier. Elle peut définir les caractéristiques du contrat d'assurance en fonction du type de prêt immobilier demandé et de votre situation financière. Ces caractéristiques sont :

  • les garanties minimums ;
  • le contenu de la garantie (la durée de la couverture) ;
  • le pourcentage pris en charge par l'assurance (une partie ou la totalité).

Sur la base de ces caractéristiques, la banque fixe le coût de votre assurance emprunteur. Pour les nouveaux prêts, vous n’êtes désormais plus dans l’obligation de souscrire cette assurance auprès de la banque, vous pouvez vous tourner vers l’assureur de votre choix. Faites jouer la concurrence !

Quels sont les avantages de l'assurance emprunteur ? 

Pourquoi souscrire une assurance emprunteur ? Plusieurs raisons :

  • elle garantit aux emprunteurs le remboursement du prêt immobilier en cas d’insolvabilité et limite la transmission de dettes ;
  • vous pouvez renégocier le montant, le taux et les garanties de votre contrat d’assurance pendant toute la durée de votre crédit immobilier ;
  • vous pouvez demander la résiliation de votre assurance emprunteur pour souscrire un contrat chez un autre assureur plus tard.

 

Haut de page