Immobilier : conseils pour investir

Découvrez tous nos articles pour vous informer et vous guider dans vos différents projets.

La loi Pinel n’est pas l’unique moyen d’investir dans l’immobilier ! Entre les SCPI, le crowdfunding immobilier et l’achat d’un logement dans l’ancien, il est possible d’opter pour d’autres solutions, en fonction de vos objectifs. Toutes affichent des fonctionnements différents pour multiplier vos stratégies d’investissement. 

Quels types d’investissements sont adaptés à vos besoins ? Comment fonctionnent-ils ? Ooinvestir vous délivre ses conseils pour mener à bien votre projet de placement immobilier. 

Conseil n° 1 : Investir dans l’immobilier en SCPI 

L’achat de parts en SCPI (société civile de placement immobilier) offre un rendement intéressant et une gestion simplifiée. La SCPI est une solution d’investissement immobilier qui diminue les risques et les contraintes. Le prix minimum pour l’achat de parts est accessible à tout type d’investisseur. La SCPI constitue un placement sur le long terme qui permet de profiter de nombreux avantages :

  • une gestion de la location entièrement réalisée par la SCPI ;
  • un taux de rendement souvent élevé ;
  • une dilution du risque de location ;
  • une grande souplesse pour investir ;
  • une diversification importante d’actifs immobiliers. 

Selon la nature des actifs immobiliers, vous pouvez investir dans différentes catégories de société civile de placement immobilier :

  • la SCPI de rendement : le plus souvent, elle s’occupe de la gestion locative d’actifs immobiliers d’entreprise ;
  • la SCPI fiscale : il s’agit ici d’actifs immobiliers d’habitation qui respectent les critères des dispositifs de défiscalisation, tels que le Pinel ou le Malraux, pour offrir une réduction d’impôt ;
  • la SCPI de plus-value : elle se concentre sur la valorisation de ses biens immobiliers pour favoriser une plus-value lors de la revente. 

Conseil n° 2 : investir dans l'immobilier ancien

Le marché immobilier ancien présente une très grande variété d’offres. En fonction du secteur géographique, le prix du marché peut se montrer plus ou moins accessible. À vous de choisir parmi les nombreux biens disponibles dans les diverses villes de France. À l’écart des grandes villes comme Paris, une maison avec terrain ou un appartement de 5 pièces conviendra aux familles. À l’inverse, le prix plus accessible d’un studio ou d’un appartement de 2 pièces sera très demandé par des couples sans enfant à Paris et sa proche banlieue.

Que vous passiez ou non par une agence immo pour devenir propriétaire, un projet d’immobilier locatif dans l’ancien ne manque pas d’avantages. Malgré des frais de notaire plus élevés, le prix du logement est en moyenne moins cher que le neuf. 

Les dispositifs de défiscalisation

Pour encourager la rénovation de biens immobiliers anciens, l’État a mis en place des dispositifs de défiscalisation :

  • la loi Pinel dans l’ancien : avec un maximum de 63 000 €, la défiscalisation atteint 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans ;
  • la loi Denormandie : avec un montant de travaux minimum de 25 %, la réduction d’impôt est similaire à la loi Pinel ;
  • la loi Malraux : le dispositif permet de déduire un montant égal à 30 % des travaux effectués dans des biens immobiliers de prestige pour un maximum de 400 000 € sur 4 ans ;
  • la location meublée LMNP : le propriétaire choisit entre l’abattement forfaitaire de 50 % du régime micro-BIC ou la déduction complète des charges et l’amortissement du régime réel. 

Plus-value à la revente 

Rénover un logement dans un secteur porteur fait partie des principaux conseils pour un investissement locatif. L’appartement et la maison deviennent plus attractifs pour les locataires et la potentielle plus-value lors de la vente s’avère très intéressante. Il convient néanmoins de bien évaluer l’intérêt de la rénovation en fonction du prix et de sélectionner un secteur recherché. 

Conseil n° 3 : le crowdfunding immobilier

Via un financement participatif, le crowdfunding immobilier vous permet d’investir dans l’achat d’une maison ou d’un appartement. Les promoteurs ont besoin de cet apport pour mener à bien l’opération immobilière. Les plateformes en ligne de crowdfunding apportent des conseils de qualité et procèdent à une sélection en matière de programmes immobiliers. 

En tant qu’investisseur, vous récupérez ensuite votre capital avec les intérêts en fonction des bénéfices obtenus par le promoteur. S’il n’est pas sans risque, le crowdfunding immobilier affiche un taux de rendement très attractif, de l’ordre de 8 à 12 % par an avant impôts.

Haut de page