Personnes autour d'une table de réunion

Investir dans l’assurance vie : pourquoi est-ce une bonne idée ?

Sommaire

Placement à long terme, l’assurance vie est un produit financier particulièrement réputé. Si, depuis plusieurs années, il reste l’un des contrats préférés des Français, c’est parce qu’il permet de mener à bien de nombreux projets, dans un cadre fiscal attractif. Ooinvestir fait le point avec vous et vous explique comment fonctionne l’investissement dans l’assurance vie et pourquoi il s’agit d’un produit d’épargne porteur.

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?

Il s’agit d’un contrat conclu entre un assureur et un souscripteur. En contrepartie des sommes versées par l’assuré à son contrat, l’assureur s’engage :

  • tant que l’assuré est en vie, à reverser les intérêts générés pour faire fructifier son épargne ;
  • au décès de l’assuré, à reverser le capital accumulé à une ou plusieurs personnes déterminées comme bénéficiaires du contrat par l’assuré.
Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Pour placer votre argent dans l’assurance vie, vous devez :

  • avoir la capacité juridique de souscrire un contrat ;
  • respecter les critères d’âge exigés par l’assureur ;
  • vous engagez à payer les éventuelles primes régulières prévues par le contrat ;
  • dans certains cas, compléter un formulaire médical.

Pour le paiement des primes, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pourrez :

  • procéder aux versements de façon ponctuelle, selon vos capacités d’épargne ;
  • effectuer des versements avec une périodicité et un montant prévus au contrat ;
  • réaliser un unique versement, au moment de la souscription.

Ces fonds sont ensuite investis sur des supports financiers :

  • les fonds en euros, qui sont entièrement sécurisés, mais avec un potentiel de rendement plus modéré. Ils restent très sollicités par les souscripteurs ;
  • les fonds en unités de compte (actions, obligations, parts d’OPCVM…) qui, en contrepartie du risque, offrent un potentiel de rendement élevé.

Vous pouvez placer votre épargne en fonds euros, en unités de compte, ou en panachant les 2 dispositifs, en fonction de votre profil de risque.

L’assurance vie est un produit d’épargne souple, à la différence d’autres placements : vous avez la possibilité de vous constituer un capital qui reste accessible à tout moment, avant le terme du contrat, via un rachat total ou partiel, sans perdre le bénéfice des intérêts générés.

Quels sont les avantages de l’assurance vie et les projets qu’elle peut financer ?

L’assurance vie présente bien des avantages : ce placement vous permet d’épargner, investir, financer divers projets, ou encore préparer votre retraite ou votre succession.

Épargner en toute sécurité

Un contrat d’assurance vie constitue avant tout un support d’épargne. Vous vous constituez un capital sur le moyen et le long terme, en fonction de vos possibilités, de votre situation et de vos objectifs. Ce capital représente toute votre épargne investie sur le contrat, majorée des intérêts perçus via le fonds euros, avec des taux souvent plus avantageux qu’une solution d’épargne bancaire.

Investir en prenant des risques

L’assurance vie, c’est aussi la possibilité de choisir des supports en unités de compte, et d’espérer des rendements plus conséquents. Mais attention ! La réussite de cette stratégie dépend de l’évolution des marchés : il existe donc un risque de perte de capital. Cependant, même avec les unités de compte, vous pouvez vous lancer sur des produits très variés (immobilier, obligations, fonds structurés…) et ainsi adapter votre stratégie d’investissement selon votre profil et vos objectifs.

Financer des projets

Investir dans l’assurance vie, c’est disposer d’une épargne disponible à tout moment, pouvant aider à financer partiellement ou intégralement vos projets personnels. Pour disposer de ce capital, il vous suffit d’effectuer, sur simple demande, un rachat total ou partiel de votre contrat. Les intérêts accumulés seront alors soumis à l’impôt, avec des conditions particulièrement avantageuses si votre contrat a été souscrit il y a plus de 8 ans.

Préparer sa retraite

L’assurance vie contribue également à préparer la fin de sa carrière professionnelle. Une fois à la retraite, vous pouvez décider de racheter une partie ou l’intégralité de votre contrat pour compléter le montant de votre pension et maintenir vos revenus. De plus en plus d’assureurs proposent d’ailleurs des contrats d’assurance vie spécialement pensés pour la retraite.

Préparer sa succession

Investir dans l’assurance vie : un choix pertinent pour transmettre votre patrimoine aux personnes de votre choix,comme votre conjoint ou vous enfants, par exemple. Via la « clause bénéficiaire » associée à chaque contrat, vous pouvez librement choisir la ou les personnes qui percevront le capital accumulé et l’épargne constituée en cas de décès. Le tout avec un cadre fiscal très avantageux ! Les versements effectués avant les 70 ans de l’assuré sont exonérés de droits de succession à hauteur de 152 500 euros par bénéficiaire, tous contrats d’assurance vie confondus.

À quel moment de sa vie faut-il investir dans l’assurance vie ?

Vous vous demandez à quel âge souscrire une assurance vie pour savoir si vous pouvez déjà commencer cette aventure, ou si vous n’avez pas raté le coche ?

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Bonne nouvelle, il n’existe pas vraiment d’âge limite pour souscrire un contrat et investir dans l’assurance vie, même si certains assureurs peuvent appliquer des limitations à partir de 85 ans !

Que vous ayez donc 20, 30, 40, 50 ans… Vous pouvez ouvrir une assurance vie, voire souscrire un contrat pour le compte d’un enfant ou d’un petit-enfant. Plus vous commencez tôt, plus vous profiterez de plusieurs avantages à savoir :

  • un cadre fiscal très avantageux si vous effectuez un retrait après 8 ans ;
  • un abattement plus important sur les versements réalisés avant vos 70 ans pour vos bénéficiaires ;
  • un horizon d’épargne assez large, vous permettant de lisser votre effort, et surtout d’adapter votre stratégie d’épargne au fil du temps.

Les sommes versées sur un contrat d’assurance vie après 70 ans ne bénéficient pas du même traitement fiscal que celles versées avant cet âge. L’abattement de droits de succession pour les bénéficiaires du contrat est alors limité à 30 500 euros. Si le capital perçu par le bénéficiaire de l’assurance vie dépasse ce plafond, la différence sera soumise à l’impôt dans le cadre de la succession.

Comment investir dans une assurance vie ?

L’assurance vie se souscrit généralement auprès d’une banque ou d’un assureur. Cependant, de plus en plus de plateformes d'investissement en ligne se posent comme de véritables alternatives crédibles et rentables aux établissements plus classiques. Mais à la différence d’un livret réglementé tel que le livret A, tous les contrats d’assurance vie ne se valent pas ! Pour éviter les écueils, voici les principaux points à prendre en compte avant d’investir dans l’assurance vie.

La qualité de l’établissement

Avant d’investir dans une assurance vie, il est recommandé de réaliser un travail de sélection minutieux de son assureur. Ne vous ruez pas vers n’importe quelle structure en prenant pour argent comptant les publicités ou les labels exhibés, sans chercher à en savoir plus ! Au contraire, n'hésitez pas à faire un comparatif d’assurance vie avec les différents outils disponibles en ligne et à faire jouer la concurrence.

Les frais

Il en existe plusieurs types :

  • les frais sur versement : une commission s’applique sur chaque versement effectué. Il est recommandé d’éviter tout contrat qui impose des frais d’entrée ou des frais sur versement trop élevés, qui nuisent à la rentabilité. Le marché de l’assurance vie est très concurrentiel, avec régulièrement, des offres qui dispensent du paiement de ces frais ;
  • les frais d’arbitrage : il s’agit du montant prélevé lors d’achats/ventes de supports d’investissement, par exemple lorsque vous modifiez la répartition de votre contrat. Là encore, étudiez bien les frais appliqués. Certains organismes vous donnent droit à quelques arbitrages gratuits chaque année ;
  • les frais de gestion, c’est-à-dire les frais annuels, proportionnels à l’épargne versée. Il est recommandé de choisir un contrat avec des frais inférieurs ou égaux à 0,8 % par an.

La qualité des supports d’investissement et du fonds en euros

Si la performance de vos placements dépend de plusieurs facteurs, la qualité des supports disponibles dans votre assurance vie compte pour beaucoup. Il est recommandé d’opter pour des fonds reconnus pour limiter les risques inutiles. Vous pouvez aussi choisir des fonds à dominante immobilière, adossés à des SCPI. N’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste !

S’agissant des fonds en euros, même s’ils sont moins performants, ils restent une solution de sécurité pour votre patrimoine. Leur performance constitue donc un facteur de choix non négligeable : comparez les résultats obtenus par les différents fonds euros !

  1. L’assurance vie est un mode d’épargne qui s’adapte à la majorité des objectifs, avec un fonctionnement assez simple.
  2. Dès sa souscription, vous pouvez alimenter votre épargne avec des versements réguliers ou non, et sans limite de montant.
  3. Au terme du contrat, vous récupérez les sommes investies ainsi que les plus-values éventuelles, soumises à l’impôt.
  4. La fiscalité est optimale après 8 ans de souscription et offre un cadre particulièrement avantageux pour préparer sa succession.
icon
Investir facilement en assurance vie
  • Produits premiums
  • Fiscalité avantageuse
  • Accompagnement sur mesure
Je découvre
Conseils
Je découvre

Haut de page