Couple de seniors devant un ordinateur

Assurance vie : pourquoi est-ce intéressant après 70 ans ?

Sommaire

L’assurance vie fait partie des solutions d’épargne plébiscitées par les Français. Pourtant, elle souffre d’une moins bonne réputation chez les souscripteurs de plus de 70 ans qui peinent à en comprendre le fonctionnement et l’intérêt. Or, contrairement aux idées reçues, il existe de nombreuses raisons d’opter pour une assurance vie, même après 70 ans. Des raisons encore plus nombreuses si vous êtes dans l’optique d’une transmission de capital... Ooinvestir vous explique tout.

Qu'est-ce qu'un investissement en assurance vie ?

Investir dans l’assurance vie consiste à épargner de l’argent auprès d’une banque ou d’une société d’assurance. En échange du versement de primes, vous recevez une rémunération sous forme d’intérêts. L’assureur placera vos fonds sur des marchés financiers pour les valoriser.

L’assurance vie peut être souscrite dans le but :

La clause bénéficiaire vous permet de désigner la ou les personnes qui percevront le capital constitué à votre décès.

Vous pouvez désigner des bénéficiaires avec qui vous n’avez aucun lien de parenté. Il est également possible de désigner comme bénéficiaire une personne morale à but non lucratif (association, fondation, ONG, etc.) ou une institution.

Tout au long du contrat, votre épargne n’est pas immobilisée. Vous pouvez récupérer partiellement ou totalement les versements effectués sur votre contrat en procédant à des rachats :

  • soit un rachat partiel ;
  • soit un rachat total, qui implique la fermeture du contrat.
Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Comment investir en assurance vie ?

L’assurance vie est un produit d’épargne polyvalent. Votre capital peut être investi soit en fonds euros, soit en unités de compte. Le contrat « multi-supports » vous permet d’investir votre argent sur ces 2 types de placements.

Investir en fonds euros

Les fonds euros sont gérés par l’assureur. Il s’agit essentiellement d’obligations d’États européens. En fonds euros, les rendements – c’est-à-dire les intérêts générés par les placements – sont relativement modestes. Cependant, vous avez la garantie de conserver votre capital investi.

Autre raison pour laquelle les fonds euros séduisent : « l’effet cliquet ». Vos intérêts annuels sont définitivement acquis et s’ajoutent à votre capital. Dès lors, ces sommes génèrent à leur tour des intérêts. L’effet cliquet garantit la progression de votre patrimoine au fil des années.

Enfin, quel que soit votre âge, le capital souscrit reste toujours disponible. Ainsi, il sera toujours possible d’effectuer des retraits, par exemple pour faire face à un imprévu.

Un contrat d’assurance peut comporter plusieurs fonds en euros. Chaque fonds est alors identifié par un nom spécifique.

Investir en unités de compte

En dehors des fonds euros, le contrat d’assurance vie propose d'autres solutions de placement dénommées unités de compte. Il s’agit d’une enveloppe d’actions ou d’obligations qui permettent de dynamiser votre épargne. Votre argent est alors investi sur les marchés financiers, avec une exposition forte aux fluctuations.

Contrairement aux fonds en euros, ils comportent un risque de perte partielle ou totale du capital mais offrent de meilleures possibilités de gains.

Investir en multisupport

Le multisupport constitue une excellente solution pour une assurance vie puisqu’il comporte un volet « fonds en euros » et un volet « unités de compte ».

Le premier est directement géré par la société d’assurance qui garantit la sécurité du capital. Le second est laissé à la libre fluctuation des marchés financiers sur lesquels il est placé.

Vous pouvez ainsi équilibrer le risque, avec une partie sécurisée, et une partie plus dynamique.

Le rendement de votre contrat dépendra de la manière dont vous placez les fonds. Et il existe de nombreuses possibilités d’investissement en fonds euros comme en unités de compte.

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Quelle est la fiscalité appliquée à la succession en assurance vie ?

Au décès de l’assuré, les bénéficiaires désignés entreront en possession du capital et bénéficieront d’abattements fiscaux sur leurs droits de succession. La valeur de cet abattement varie selon l’âge du souscripteur au moment des versements : c’est-à-dire s’il effectue des versements sur l’assurance vie avant ou après ses 70 ans.

La fiscalité appliquée avant 70 ans

Il est de notoriété publique que la fiscalité d’un investissement en assurance vie est avantageuse. Le barème appliqué pour les sommes investies avant les 70 ans de l’assuré est particulièrement intéressant.

Chacun des bénéficiaires peut profiter d’un abattement d’impôt jusqu’à la somme de 152 500 euros. Autrement dit, il ne paye aucun impôt de succession sur les sommes perçues.

Au-delà d’un montant de 152 500 €, une taxe forfaitaire de 20 % s’applique jusqu’à la limite de 852 500 €.

Et au-delà de 852 500 €, une taxe de 31,25 % est appliqué à la succession.

La fiscalité appliquée après 70 ans

Pour les versements d’assurance vie effectués après 70 ans, le régime fiscal peut sembler moins avantageux.

En effet, l’abattement est réduit. Il est limité à 30 500 euros pour l’ensemble des bénéficiaires. En d’autres termes, s’il existe plusieurs bénéficiaires, l’abattement est partagé entre chacun d’eux.

Par ailleurs, selon l’article 757 B du Code général des impôts (CGI), même si l’assuré a souscrit plusieurs contrats, c’est ce même abattement unique qui est appliqué.

Au-delà des 30 500 euros d’abattement répartis entre les bénéficiaires au prorata de leurs parts et sans distinction de contrats, les sommes perçues sont assujetties aux droits de succession, selon le lien de parenté de chacun avec l’assuré. En apparence, les versements effectués sur un contrat d’assurance vie après 70 ans sont donc moins avantageux. Néanmoins, les abattements accordés aux droits de succession se cumulent avec l’abattement de l’assurance vie de 30 500 €. Ainsi, si un bénéficiaire a droit à un abattement de 100 000 € sur la succession, l’abattement de 30 500 € viendra s’ajouter pour offrir un abattement global de 130 500 €. Par ailleurs, les gains générés par les capitaux sont exemptés de droits de succession.

Embedded script : CTA - MonPetitPlacement - Placement - 30% remise
Click me

Quels sont les avantages de l'assurance vie après 70 ans ?

Si vous avez plus de 70 ans, avec une capacité d’épargne suffisante, plusieurs raisons peuvent vous inciter à vous tourner vers l’assurance vie.

Tout d’abord, quel que soit l’âge de versement, les capitaux versés sont exemptés de droits de succession si le bénéficiaire est le conjoint survivant ou le partenaire de Pacs. La même exonération est valable pour les frères et sœurs célibataires, divorcés, veufs ou séparés ayant plus de 50 ans, ou handicapés, et vivant chez le défunt depuis au moins 5 ans. Ensuite, les plus-values et les profits découlant des primes d’assurance vie versées après 70 ans sont totalement exonérés d’impôts.

Par ailleurs, l’abattement de 30 500 € reste particulièrement intéressant et permet d’optimiser votre succession.

Il est conseillé souscrire une nouvelle assurance lorsque vous avez atteint l’âge de 70 ans. Cela permet d’éviter la confusion des fiscalités et ainsi d’optimiser les avantages fiscaux.

 

  1. L’assurance vie est un produit d’épargne accessible à tout âge et adaptable aux objectifs patrimoniaux du souscripteur.
  2. Les versements effectués après 70 ans bénéficient d’un abattement de 30 500 € au moment de la succession.
  3. Si la fiscalité de l’assurance vie après 70 ans semble moins avantageuse, elle offre pourtant un atout unique : l’exemption des droits de succession sur les gains issus des primes.
  4. Prenez soin de bien remplir la clause bénéficiaire dans laquelle vous désignez la ou les personnes qui percevront le capital accumulé à votre décès.
icon
Investir facilement en assurance vie
  • Produits premiums
  • Fiscalité avantageuse
  • Accompagnement sur mesure
Je découvre
Conseils
Je découvre

À lire aussi

Haut de page