Photo d'une forêt

Investir dans les forêts : un placement avantageux ?

Sommaire

Pour obtenir des avantages fiscaux, et si vous diversifiez votre patrimoine en investissant dans les bois et forêts ? Avec un investissement forestier vous réalisez un placement attractif, tout en donnant du sens à votre projet grâce à un placement écologique et durable. Ooinvestir vous explique tout.

Investissement forestier : un placement sans le risque des marchés financiers

Le marché forestier fait partie des moins sensibles aux crises économiques. Au contraire, le marché immobilier et les différents placements traditionnels seront plus fluctuants, avec un risque parfois très élevé en contrepartie d’un meilleur rendement potentiel.

L’investissement forestier n’est toutefois pas sans risques. Des intempéries, par exemple, peuvent mettre en péril votre investissement et son rendement.

De son côté, un investissement dans les bois et forêts répond à une véritable tendance : la transition énergétiques’impose et les énergies renouvelables prennent une place croissante. 

Si le marché de la forêt reste encore confidentiel, il tend à se développer. Sachez avoir un coup d’avance pour espérer des rendements intéressants à moyen terme !

Générer des revenus récurrents avec un investissement écologique

Pour diversifier vos placements tout en donnant du sens à vos investissements, la forêt constitue une option à envisager sérieusement. Devenir propriétaire forestier permet de :

  • produire des matériaux biosourcés ;
  • réduire l’empreinte carbone ;
  • lutter contre le réchauffement climatique ;
  • participer au développement des bois et forêts qui font la fierté de la France. La forêt française s’impose d’ailleurs comme la plus grande d’Europe avec plus de 17 millions d’hectares, dont 13 millions d’hectares de forêts privées.

Pour générer des revenus récurrents avec votre investissement, 2 solutions s’offrent à vous.

Acheter une parcelle de forêt

Comme pour l’acquisition d’un bien immobilier, vous devenez propriétaire en direct d’une parcelle de forêt ou de bois. Des spécialistes de la vente de forêts vous accompagnent dans votre projet pour trouver la surface adaptée à votre besoin, à votre budget ainsi qu’à la localisation idéale de votre forêt.

Vous pouvez acheter une forêt pour créer des aménagements et percevoir des revenus réguliers en construisant par exemple des cabanes dans les arbres ou un parc d’attractions. Mais il est également possible d’envisager l’achat d’une forêt de production. Cet investissement permet, par la vente du bois, d’obtenir là encore des revenus réguliers.

Investir dans une forêt pour commercialiser son propre bois demande toutefois l’intervention de professionnels pour débiter les arbres, fendre les bûches, replanter de nouveaux arbres, etc.

Le rendement espéré se situe entre 1 et 3 % par an en moyenne.

Investir dans un groupement foncier forestier (GFF)

C’est la solution la plus simple pour obtenir un rendement attractif tout en déléguant totalement la gestion de votre investissement forestier.

Cette fois, vous devenez associé en achetant des parts d’une société civile, comme vous pourriez le faire dans l’immobilier. Toutefois, vous choisissez ici un projet durable.

Investir dans des groupements fonciers forestiers diversifie vos placements et limite les risques en les mutualisant. De plus, vous n’avez rien à gérer, tout est pris en charge par le GFF. Vos revenus sont proportionnels au niveau de votre investissement, qui peut être faible au départ et évoluer au fil des années pour constituer votre patrimoine sur le long terme.

Le GFF se distingue du GFI (groupe foncier d’investissement). Si le fonctionnement reste assez similaire, le GFI propose un ticket d’entrée plus bas. De plus, le GFI permet de revendre vos parts quand vous le souhaitez, contrairement au GFF qui impose une détention de 30 ans.

Investir dans des parcelles de forêt : une fiscalité avantageuse

Si le rendement est un élément à prendre en considération dans le cadre de l’investissement forestier, la fiscalité n’est pas à négliger.

Exonération partielle ou totale de la taxe foncière pour les jeunes peuplements

Elle s’applique de 10 à 50 ans selon les essences de vos arbres et la date de boisement :

  • 10 ans pour les peupleraies ;
  • 30 ans pour les boisements réalisés avant 2002 ;
  • 50 ans pour les feuillus et les bois autres que les résineux.

Réduction d’impôt sur le revenu

Investir dans la forêt en achetant des parcelles en direct permet de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 18 % de l’investissement. Le plafond s’élève à 5 700 euros pour une personne seule et 11 400 euros pour un couple.

Déduction d’impôt dans le cadre du DEFI

Le dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement (DEFI) vient réduire votre impôt pour l’achat de forêts, les dépenses de travaux forestiers, les dépenses d’assurance tempête, les honoraires de gestion, etc.

Investir dans un groupement foncier forestier : de nombreux aménagements fiscaux

L’investissement dans un groupement foncier forestier offre lui aussi des avantages à prendre en considération.

Réduction d’impôt sur le revenu

Comme pour l’achat de parcelles en direct, investir dans la forêt via un groupement foncier forestier réduit votre impôt à hauteur de 18 % du montant investi. Cet avantage est plafonné à 5 700 € pour une personne seule et 11 400 € pour un couple.

Le montant de la réduction est pris en compte dans le calcul des niches fiscales, qui ne peuvent excéder 10 000 € par an. 

Exonération de 75 % de la valeur des parts au titre de l’IFI

En investissant dans un groupement forestier, vous êtes exonéré à hauteur de 75 % et jusqu’à 100 % au titre de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) si vous avez investi dans un groupement forestier dès sa création.

Déduction des charges avec le DEFI

Comme pour un investissement en direct dans une forêt, l’achat de parts dans un GFF permet de déduire de votre imposition différentes charges d’acquisition et d’entretien de vos forêts.

Investir dans une forêt pour optimiser sa succession

Si l’investissement dans une forêt se révèle avantageux sur le plan fiscal tout au long de la détention de vos parts ou de vos parcelles, ce projet assure également une meilleure transmission de votre patrimoine.

Les droits de mutation sont facturés à seulement 25 % de leur valeur, selon des conditions spécifiques déterminées par la nature de votre investissement.

Achat en direct de bois et forêts

Les droits de mutation seront réduits si la direction départementale des territoires (DDT) atteste que :

  • les bois et forêts que vous achetez peuvent être aménagés ou exploités de manière régulière ;
  • les friches et landes sont susceptibles d’être reboisées et présentent une vocation forestière.

Il est également nécessaire que les héritiers conservent et exploitent les forêts durant 30 ans.

Achat de parts de groupements forestiers

La baisse des droits de mutation s’applique uniquement sur les parts achetées depuis plus de 2 ans. Elle concerne uniquement les apports en nature de bois et forêts, et non les apports en argent.

Enfin, les héritiers doivent demander à être exonérés dans la déclaration de succession ou l’acte de donation en s’engageant là encore à exploiter les parcelles durant 30 ans.

  1. L’investissement forestier promet une rentabilité moyenne de 1 à 3 %.
  2. Vous pouvez espérer réduire votre impôt sur le revenu à hauteur de 18 % du montant investi, sous conditions.
  3. Investir dans les forêts permet d’être exonéré partiellement ou totalement de la taxe foncière durant 10 à 50 ans.
  4. La valeur de votre investissement n’est pas prise en compte totalement pour le calcul de l’IFI.

Haut de page