Photo d'une forêt pour illustrer l'investissement forestier

Pour quelles raisons investir dans une forêt ?

Sommaire

L’achat d’une forêt, un investissement au fort potentiel ! Cette solution est de plus en plus prisée par les investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille et profiter de rendements durables. Dans cet article, Ooinvestir vous présente les atouts de ce placement et les différentes manières de le réaliser.

Quels sont les avantages à investir dans une forêt ?

Il existe plusieurs raisons d’investir dans une forêt. Tout d’abord, les forêts sont considérées comme une classe d’actifs stable et peu volatile. Elles ont tendance à prendre de la valeur au fil du temps, ce qui signifie que votre placement a de fortes chances d’être rentable sur le long terme. Mieux encore, les forêts proposent une meilleure rentabilité que d’autres actifs financiers souvent choisis par les investisseurs, et bénéficient d’une fiscalité privilégiée.

Ensuite, il s’agit d’un excellent moyen de diversifier son portefeuille financier. Vous pourrez ainsi réduire votre dépendance vis-à-vis d’actifs comme les actions ou les obligations, ce qui est particulièrement utile en cas de crise financière. De plus, une parcelle forestière génère d’importantes ressources, notamment via l’exploitation du bois.

Dans un tout autre registre, ce choix d’investissement constitue un moyen de contribuer à la préservation de l’environnement et de la biodiversité. En effet, les arbres répondent à des enjeux environnementaux et sociétaux évidents, et offrent une solution idéale pour donner du sens à son patrimoine.

Enfin, au-delà de la motivation financière, si vous appréciez la randonnée, la chasse, ou tout simplement la tranquillité de la nature, posséder un espace boisé vous donnera l’opportunité de profiter concrètement de votre patrimoine

Est-il vraiment rentable d’acheter une forêt ?

Investir dans une forêt reste un choix sécurisé et rentable au regard de la progression du prix des forêts en France depuis les 20 dernières années. Cette progression atteint 3 % par an en moyenne, et les dividendes entre 0,5 et 1 % par an grâce aux coupes de bois, à la location des droits de chasse, entre autres possibilités d’exploitation. Il s’agit d’une moyenne : une forêt de production de pins maritimes par exemple générera un rendement supérieur à celui d’une forêt de jeunes arbres feuillus.

Même si les performances passées ne préjugent pas de celles à venir, elles permettent de se faire déjà une 1re idée du potentiel financier de ce placement qui échappe aux aléas des marchés financiers. En effet, malgré les fluctuations économiques, les forêts restent des actifs à la rentabilité croissante, en raison de leur importance écologique et des politiques de protection dont elles bénéficient.

En France, les forêts représentent 31 % du territoire national, soit 16,7 millions d'hectares. 75 % sont détenus par des propriétaires privés. La France occupe la 1re place européenne de volume de bois sur pied.

Comment investir dans une forêt ?

Il existe plusieurs manières d’investir dans une forêt : l’acquisition de parcelles, les groupements fonciers forestiers et le compte d’investissement forestier et d’assurance (CIFA).

L’achat de parcelles

Pour réaliser votre investissement, vous pouvez choisir d’acheter directement des parcelles boisées, en passant par une société de gestion spécialisée ou par d’autres acteurs du secteur. Ainsi, vous pourrez trouver un domaine à vendre et obtenir l’avis d’un expert sur la qualité du bien.

Concrètement, pour acquérir une propriété forestière, vous pouvez vous adresser :

  • aux notaires, car ils ont une bonne connaissance des parcelles disponibles à la vente ;
  • au syndicat des propriétaires forestiers ou à la coopérative forestière de votre région ;
  • aux experts forestiers répertoriés sur le site du Conseil national de l’expertise foncière agricole et forestier ;
  • aux agences immobilières spécialisées.

L’acquisition de parcelles forestières en direct n’est pas un projet à la rentabilité immédiate. Il faut l’envisager dans un temps long, en obtenant des revenus complémentaires grâce à la coupe de bois ou la chasse, selon l’étendue et les caractéristiques de la forêt.

Les groupements fonciers forestiers

Il en existe 2 types :

  • le groupement foncier forestier (GFF) ;
  • le groupement forestier d'investissement (GFI).

Si vous souhaitez investir dans une forêt avec un ticket d’entrée plus abordable (entre 5 000 et 10 000 euros), tournez-vous plutôt vers les groupements forestiers. Le principe est simple : vous investissez dans une entreprise qui possède des forêts et percevez une quote-part des revenus générés. Veillez donc à bien vous renseigner sur la compétence et les résultats du gestionnaire, car ils sont déterminants dans la rentabilité du projet.  

Cette précaution est également valable pour le GFI. Cette société civile propre à la forêt s’apparente à la SCPI pour l’immobilier. Le groupement forestier d’investissement procède à une levée de fonds dans le but d’acquérir des massifs forestiers destinés à être exploités. Les revenus générés seront reversés aux investisseurs. En y investissant, vous vous portez acquéreur de parts et devenez associé.

Le compte d'investissement forestier et d'assurance (CIFA)

En tant que propriétaire d’une parcelle boisée ayant souscrit une garantie contre les risques de tempête, vous pouvez ouvrir une CIFA pour y déposer les recettes de votre forêt. Il est possible également de l’alimenter avec des fonds personnels à hauteur de 30 % du total des versements. Le CIFA est particulièrement intéressant, car les sommes déposées sont exemptées d’IFI et de droits de succession à hauteur de 75 %.

L’investissement dans une forêt n’est pas sans risques. Il est conseillé de consulter un consultant financier ou un expert du domaine pour en savoir plus sur les différentes options disponibles sur ce marché et choisir celle qui correspond à son profil d’investisseur.

Quels sont les avantages fiscaux de l’investissement dans une forêt ?

L’achat d’un domaine boisé permet de bénéficier de certains allègements fiscaux qui séduisent les investisseurs.

La réduction d’impôt sur le revenu 

Il est possible de bénéficier de réductions d'impôts lorsque vous investissez dans une forêt ou un groupement foncier forestier (GFF).

En effet, vous pouvez obtenir une réduction de 18 % du montant de votre investissement, avec un plafond de 5 700 euros pour une personne seule et 11 400 euros pour un couple. De plus, en souscrivant une garantie contre les risques de tempêtes, vous pouvez déduire 76 % de vos cotisations de votre impôt sur le revenu, jusqu'à un montant de 6 250 € de dépenses par personne.

Il est aussi possible de bénéficier de crédits d'impôt lorsque vous réalisez des travaux sur une propriété d'au moins 10 hectares.

Enfin, à la revente de votre forêt, vous êtes exonéré d'impôt sur le revenu sur les plus-values après 22 ans de détention, et de cotisations sociales après 30 ans de détention.

La réduction d’impôt sur la fortune immobilière

En achetant une parcelle forestière, vous pouvez bénéficier d'une réduction de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Pour cela, vous devez vous engager à rester propriétaire du domaine pendant au moins 30 ans et à présenter un certificat de gestion durable. En échange, vous bénéficiez d'un abattement de 75 % de la valeur de votre bien dans le calcul de votre IFI.

Quant à aux groupements forestiers, les parts détenues sont considérées comme des valeurs mobilières, elles sont donc entièrement exonérées d’IFI.

Une transmission plus souple

Avec la forêt, la fiscalité reste toujours avantageuse lors de la transmission de votre patrimoine, ce qui facilite la conservation des parcelles sur plusieurs générations. En effet, lors du calcul des droits de succession, seul 25 % de la valeur de la forêt est prise en compte, de quoi réduire le montant de ces droits. 

  1. Les forêts offrent des performances annuelles intéressantes, avec une croissance de la valeur de l'actif.
  2.  Investir dans une parcelle boisée est un excellent moyen de diversifier son portefeuille financier et de donner du sens à son patrimoine.
  3. L’investissement dans une forêt permet de bénéficier de nombreux avantages fiscaux.
icon
Obtenir mon étude personnalisée Pinel
  • Investissement immobilier
  • Jusqu'à 63 000€ de réduction d'impôt
  • Réduction d'impôt sur 12 ans
Lancer mon projet
Conseils
Lancer mon projet

À lire aussi

Haut de page