Vue aérienne de la ville de Lille

Investir en loi Pinel dans le département du Nord (59)

Sommaire

Choisissez le dispositif Pinel pour investir dans le Nord de la France ! Grâce à ce dispositif de défiscalisation, vous pouvez réduire vos impôts en achetant un bien immobilier neuf dans le département du Nord. Seule condition : mettre votre bien sur le marché locatif. Mais toutes les villes ne sont pas éligibles... Zones, plafonds, situation du parc immobilier, programmes d’appartements neufs, découvrez comment réussir votre investissement en loi Pinel dans le Nord (59).

Département du Nord : dans quelle zone de la loi Pinel ?

Plusieurs villes du département du Nord se trouvent dans une zone de la loi Pinel : soit la zone A, soit la zone B1.

En France, chaque commune est classée dans une zone en fonction de la tension sur son marché immobilier locatif. Seules les zones A, A bis et B1 sont éligibles à la loi Pinel.

La liste des communes en zone A de la loi Pinel dans le Nord

Sept villes du Nord se trouvent dans la zone A du dispositif Pinel. Toutes se situent dans l’agglomération lilloise :

  • La Madeleine ;
  • Lambersart ;
  • Lille ;
  • Loos ;
  • Marcq-en-Barœul ;
  • Saint-André-Lez-Lille ;
  • Wasquehal.

 

La liste des communes en zone B1 de la loi Pinel dans le Nord

Dans la zone B1, 65 communes sont recensées dont 63 dans un rayon de 30 kilomètres autour de Lille, avec par exemple :

  • Armentières ; 
  • Bailleul ;
  • Comines ;
  • Croix ;
  • Douai ;
  • Faches-Thumesnil ;
  • Halluin ;
  • Haubourdin ;
  • Hem ;
  • Lys-lez-Lannoy ;
  • Marquette-lez-Lille ;
  • Mons-en-Baroeul ;
  • Mouvaux ;
  • Roncq ;
  • Roubaix ;
  • Seclin ;
  • Tourcoing ;
  • Valenciennes 
  • Villeneuve-d'Ascq ;
  • Wattignies ;
  • Wattrelos.

Valenciennes et Douai sont les 2 seules villes en zone B1 qui ne se situent pas dans le périmètre lillois. Elles sont respectivement les 6e et 8e villes les plus peuplées du département.

 

Quels plafonds respecter pour bénéficier de la loi Pinel dans le département du Nord ?

Pour profiter des avantages de la loi Pinel, le propriétaire d’un logement doit respecter un plafonnement de loyer, des ressources financières des locataires et d’investissement. 

Le plafond de loyer de la loi Pinel

Qui dit logement éligible à la loi Pinel dit plafond de loyer. Acquisition d’un appartement ou d’une maison, vous devez respecter un plafond de loyer en fonction de la zone dans laquelle vous investissez. Plafond auquel vous devez appliquer un coefficient multiplicateur selon la surface (S) de votre logement, dont la méthode de calcul est la suivante : 0,7 + 19/S. Le coefficient multiplicateur ne dépasse jamais une valeur de 1,2.

Les plafonds de loyer en zone A

En zone A, le plafond des loyers est fixé à 12,95 €/m².

Exemple :

Vous achetez un appartement 2 pièces de 35 m² dans le centre de Lille. Le loyer est plafonné à 453 € (12,95 x 35), auquel vous ajoutez un coefficient multiplicateur de 1,2 (0,7 + 19 / 35). Le loyer maximum de votre appartement sera alors de 543 € (453 x 1,2).

Les plafonds de loyer en zone B1

En zone B1, le plafond des loyers est fixé à 10,44 €/m².

Exemple :

Vous faites l’acquisition d’une maison de 70 m² à Marquette-lez-Lille. Le loyer sera plafonné à 730 €, multiplié par un coefficient de 0,97 (0,7 + 19/70), ce qui donne un loyer maximum de 708 € (730 x 0,97).

Le plafond de ressources

Second plafond : celui des ressources des locataires. Selon la zone et la ville dans laquelle le logement se situe, le propriétaire doit louer son bien à un foyer fiscal ne dépassant pas les plafonds suivants :

Composition du foyer fiscal

Zone A

Zone B1

Personne seule

38 465 €

31 352 €

Couple

57 489 €

41 868 €

Avec 1 enfant à charge

69 105 €

50 349 €

Avec 2 enfants à charge

82 776 €

60 783 €

Avec 3 enfants à charge

97 991 €

71 504 €

Avec 4 enfants à charge

110 271 €

80 584 €

Enfant supplémentaire

+ 12 286 €

+ 8 990 €

Le plafond d’investissement

Des critères plafonnés définissent également votre investissement. En effet, la réduction d’impôt de ce dispositif dépend du montant de votre investissement qui ne peut pas dépasser :

  • 300 000 € par an, par foyer fiscal et par investissement ;
  • 5 500 €/m².

Exemple :

Vous investissez 320 000 € dans un appartement 3 pièces de 50 m² dans le centre-ville de Saint-André-Lez-Lille. Le prix d’achat se situe au-dessus du plafond d’investissement. Votre réduction d’impôt sera donc calculée sur le plafond de 300 000 € et non sur le prix d’achat de votre bien.

Les autres conditions d’un logement éligible à la loi Pinel

Plusieurs autres conditions sont à respecter pour bénéficier des avantages de la loi Pinel. Le logement doit ainsi être soit :

  • neuf ;
  • en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) ;
  • ancien, à condition de réaliser des travaux de rénovation correspondant à au moins 25 % du prix du bien.

En contrepartie, les investisseurs pourront profiter d’une réduction sur leurs impôts équivalente à :

  • 12 % du prix d’achat pour un engagement de location de 6 ans ;
  • 18 % du prix d’achat pour un engagement de location de 9 ans ;
  • 21 % du prix d’achat pour un engagement de location de 12 ans.

Le point sur le marché de l'immobilier neuf dans le département du Nord

Le parc immobilier  neuf dans le département du Nord (59) connaît une légère baisse d’activité. En effet, de 12 800 logements autorisés à la fin du 3e trimestre 2019, le département est passé à 12 200 logements à la fin du 3e trimestre 2020 selon l’Insee, restant toutefois à des niveaux élevés de constructions neuves.

À titre de comparaison, le volume de logements neufs construits dans le département du Nord est identique à celui de 4 départements voisins réunis : l’Aisne, l’Oise, le Pas-de-Calais et la Somme totalisent 12 500 autorisations au total.

Le Nord reste donc un département très productif en matière de constructions neuves. De Valenciennes à Bailleul, les investisseurs immobiliers ont de quoi trouver le logement idéal pour leur investissement immobilier. Une centaine de programmes neufs éligibles au Pinel sont actuellement recensés. Voici une liste des villes et des communes qui comptent le plus important volume d’offres :

  • 22 programmes neufs à Lille ;
  • 7 programmes à Saint-André-Lez-Lille, Tourcoing et Valenciennes ;
  • 5 programmes à Roubaix et Villeneuve-d’Ascq ;
  • 3 programmes à Croix, Halluin, Marquette-lez-Lille, Wattignies, etc. ;
  • 2 programmes à Haubourdin, Hem La Madeleine, Mons-en-Barœul, Roncq, Seclin, etc.

Les prix du marché immobilier restent très concurrentiels : 2 046 €/m² en moyenne dans le département. Les villes comptabilisant le plus d’offres en termes d’appartements neuf, comme Lille (3 516 €/m²), Saint-André-Lez-Lille (2 876 €/m²), Tourcoing (1 550 €/m²) ou Valenciennes (1 633 €/m²) restent donc des terres d’investissement très accessibles pour de nombreux acheteurs.

 

  1. Au total, 72 villes et communes sont éligibles aux 2 zones de la loi Pinel. Lille et quelques grandes villes de son agglomération rentrent dans la zone A, tandis qu’une soixantaine de communes font partie de la zone B.
  2. Pour bénéficier de la défiscalisation Pinel, le plafond de loyer est fixé à 12,95 €/m² en zone A et 10,44 €/m² en zone B1.
  3. Le marché de la construction neuve est très dynamique dans le nord. Le département dispose d’une centaine de programmes neufs sur son territoire. À vous de choisir la ville de votre prochain investissement immobilier !

Haut de page