Photos de maquettes de maisons et voiture posées devant un homme en costume

Investissement locatif : box de stockage ou parking, comment choisir ?

Sommaire

Valeur sûre pour faire fructifier son argent, l’investissement immobilier reste le roi des placements aux yeux de nombreux Français. Mais investir dans un bien locatif demande un ticket d’entrée relativement élevé - plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros - ainsi qu’un entretien régulier. Sans oublier les charges qui viennent diminuer la rentabilité de votre bien sur la durée. C’est pour cette raison que de plus en plus de particuliers s’intéressent à l’investissement locatif via un box de stockage ou un parking.

Découvrez les points forts et points faibles de ce type d’investissement.

Pourquoi et comment investir dans une place parking ?

Dans les grandes villes, un parking prend souvent la forme d’un stationnement souterrain situé en sous-sol, au sein d’une copropriété. Toutefois, l’espace pour garer sa voiture peut aussi être extérieur. Dans tous les cas, les parkings sont utilisés pour stationner son véhicule à proximité de son lieu d'habitation. Pour cela, ils sont situés de préférence dans un lieu sécurisé, comme une résidence.

Cependant, le prix d’achat du parking peut varier énormément en fonction de la ville et du lieu.

Ainsi, d’après le baromètre de monsieurparking.com de 2021, à Paris, le coût d’un stationnement sécurisé débute à 20 000 € environ (dans le 13e arrondissement) et peut monter jusqu’à 50 000 € (2e ou 6e arrondissements). Il reste cependant possible d’acquérir un premier parking pour quelques milliers d’euros en s’intéressant à des communes périphériques. 

Concernant la location, il faut compter entre quelques dizaines d’euros pour les lieux les moins chers jusqu’à plus de 200 € pour une location dans un lieu très demandé. La rentabilité moyenne, quant à elle, atteint 5 % et peut monter jusqu’à 9 % de rendement brut dans certaines villes.

En résumé : investir dans un parking repose sur le même calcul de rentabilité que n’importe quel autre bien immobilier.

Vous pouvez acheter un parking auprès d’un propriétaire particulier (par exemple par des sites de petites annonces) ou d’un professionnel (agence, garage professionnel, gestionnaire de parking…).                                                                                                                                                   

Investir dans une place de parking : avantages et inconvénients

Principal avantage de l’achat d’un parking pour une location : le faible ticket d’entrée. Cet achat constitue un investissement intéressant pour toute personne qui cherche à valoriser son épargne autrement que par les livrets ou le placement en bourse.

Contrairement à l’achat d’un appartement, les risques sont assez minimes, car la place de parking demande très peu d’entretien et se limite à une gestion simplifiée. Par exemple, si le locataire ne paye pas son loyer, il est possible de résilier rapidement le bail et de remettre immédiatement son bien en location. En effet, ce type d’investissement n’est pas considéré comme une habitation. Il ne répond donc pas aux mêmes règles.

Attention toutefois aux charges inhérentes à l’acquisition d’un parking. En plus des charges de copropriété et de la taxe foncière, sachez que les frais de notaire peuvent être très élevés (jusqu’à 20 %, en raison d’une somme minimale à verser, quel que soit le montant de la transaction) : ce qui incite à acheter, si possible, des biens par lot.

Concernant la fiscalité, vous avez le choix entre le régime micro-foncier ou le régime réel. Ce dernier sera appliqué automatiquement au-delà de 15 000 € de revenus fonciers.

Logiquement, un investisseur qui loue un parking obtiendra un revenu plus bas que pour un appartement. Pour obtenir une rente suffisante, il est donc important d’acquérir plusieurs biens de ce type.

Avant de signer votre premier contrat, renseignez-vous sur l’environnement :

  • La place de parking se trouve-t-elle dans une ville avec une forte demande ?
  • Quels sont les aménagements de la ville pour faciliter le transport de personnes (tram, métro, pistes cyclables) ?
  • Le garage, la cave ou le sous-sol sont-ils bien éclairés et possèdent-ils un accès à un ascenseur ?

Autant de questions qui vous aideront à choisir l’emplacement idéal pour votre investissement (et votre locataire) !                                                                                                                                    

Pourquoi et comment investir dans un box de stockage ?

L’investissement dans un box de stockage se réalise de la même manière que pour un parking. En effet, le box est une cave ou un parking fermé qui permet de stocker du matériel, des cartons, des meubles ou toutes sortes d’objets. Selon la configuration, il est également possible de garer son véhicule dans ce local.

Un garage fermé trop petit pour accueillir un véhicule peut intéresser des personnes qui souhaitent stationner une moto et bénéficier d’un lieu de self-stockage pour un gros meuble, divers objets, des archives….

La demande pour ce type de box affiche une croissance soutenue. Alors que certaines grandes villes commencent à réglementer fortement l’usage de la voiture, de plus en plus de particuliers s’interrogent sur l’intérêt de posséder des véhicules. En revanche, profiter d’une pièce en plus pour ranger des affaires peu utilisées reste toujours aussi intéressant.                                                                                                                        

Investir dans un box de stockage : avantages et inconvénients

Les bénéfices de location d’un box sont les mêmes que pour un parking classique :

  • faible ticket d’entrée ;
  • gestion facilitée ;
  • bonne rentabilité.

Il en va de même pour les inconvénients de l’achat pour location d’un box :

  • frais de notaire importants ;
  • faible loyer.

Toutefois, le box possède un argument de poids : des box meublés permettent d’entreposer différents éléments encombrants et de protéger des vols vélos et motos.

Alors que l’assurance d’un emplacement au sol dans une résidence est celle de la copropriété, il faudra souscrire une assurance multirisque (incendie, explosion, implosion…) pour les boxes  de particuliers, considérés comme des parties privatives, il faudra souscrire. Une déclaration d’acquisition auprès de l’assurance de votre logement permet généralement de bénéficier d’une extension de votre assurance actuelle au nouveau local.

Conclusion : que choisir entre un box de stockage ou une place de parking ?

Dans tous les cas, l’emplacement prime. Intéressez-vous précisément à la localisation de votre garage meublé ou de votre place stationnement pour être sûr d’attirer des locataires. Pour votre calcul de rentabilité, à lieu équivalent attendez-vous à un prix à l’achat plus élevé pour un garage que pour un parking. Mais les tarifs à la location seront également plus hauts. Pour espérer dégager une rente importante grâce à la location de parking et box, un seul contrat de location ne suffit pas : vous devrez pour cela réaliser plusieurs investissements.

Principale différence entre le parking et les garages box : la location d’un espace  supplémentaire intéresse de nombreux particuliers qui cherchent une alternative aux box de self stockage professionnels.

Si besoin de conseils, sachez que vous pouvez confier la gestion de la location de garage et parking à des professionnels.

  1. L’achat d’un box de stockage ou d’une place de parking est intéressant grâce à leur faible ticket d’entrée.
  2. La gestion d’un garage, d’un parking ou d’un box est simplifiée : il est possible de résilier facilement un bail en cas de non-paiement du loyer.
  3. La rentabilité moyenne est estimée à 5 % environ et le règlement mensuel peut aller jusqu’à 200 € (box à Paris).
  4. Attention aux frais de notaire importants (20 %) et au choix du régime fiscal (micro-foncier ou régime réel).
  5. Un box ou garage fermé attirent un plus grand nombre de locataires potentiels.
icon
Obtenir mon étude personnalisée Pinel
  • Investissement immobilier
  • Jusqu'à 63 000€ de réduction d'impôt
  • Réduction d'impôt sur 12 ans
Lancer mon projet
Conseils
Lancer mon projet

À lire aussi

Haut de page