PER : simulation de votre placement d’épargne pour votre retraite

L’épargne retraite fait peau neuve ! En succédant à plusieurs produits complexes et multiples, le PER renouvelle les produits d’épargne. Il propose un placement simple, accessible à tous et diversifié. Des arguments suffisants pour concurrencer les placements préférés des Français ? Tout dépend de vos objectifs ! Le simulateur Ooinvestir vous aidera à estimer les économies que vous pouvez réaliser.

Le PER : qu’est-ce que c’est ?

Créé par la loi PACTE, le plan épargne retraite (PER) dévoile tout dans son nom : un produit d’épargne à long terme pour préparer votre retraite. 

Ce produit encore tout récent (disponible depuis le 1er octobre 2019) vise à développer l’épargne retraite en France, qui compte 230 Md€ d’encours au total. Un collecte modeste comparée à d’autres investissements qui s’explique par 2 facteurs :

  1. les Français préfèrent la lisibilité et la simplicité d’autres placements :
    • l’assurance vie (1 700 Md€ d’encours au total) ;
    • les livrets réglementés, type Livret A ou LDD (400 Md€ d’encours au total).
  2. l’offre de produits d’épargne retraite était trop vaste (PERP, PERCO, article 83, Madelin, etc.) et trop éclatée.

Les grands principes du PER

Ce nouveau plan d’épargne se décline en 3 grandes parties :

  • une partie individuelle, où l’épargnant verse lui-même son argent ;
  • deux parties collectives :
    • une 1re qui réunit les versements effectués par l’employeur dans le cadre de l’épargne salariale ;
    • une 2nde qui concerne les cotisations obligatoires de l’employeur pour les différents régimes.

Type de PER

Modes d’approvisionnement

Remplace ou succède

Individuel (PERIN)

  • versements volontaires ;
  • transfert de sommes venant de précédents produits retraite ;
  • transfert de fonds propres depuis d’autres compartiments de PER.

PERP et Madelin

Entreprise collectif (PERECO)

  • versements volontaires 
  • dispositifs d’épargne salariale de l’entreprise (intéressement, participation aux bénéfices, etc.) ;
  • transfert de fonds depuis un autre PER.

PERCO

Entreprise obligatoire (PERO)

  • versements volontaires ;
  • cotisations obligatoires ;
  • fonds provenant du compte épargne-temps (CET) obtenus en contrepartie des congés ;
  • épargne salariale (pour tous les salariés) ;
  • transfert de fonds depuis un autre PER.

Articles 83

Pour simplifier ce nouveau produit d’épargne et le rendre plus flexible, de nouvelles règles sont mises en place :

  • l’épargnant peut facilement réaliser des transferts d’argent d’un produit à l’autre ;
  • les frais de ces transferts sont strictement encadrés.

La démarche de souscription diffère aussi selon le type de plan choisi.  

Type de PER

Souscription

PERIN

Investissement

Nécessite l'ouverture d'un compte titre, par l'intermédiaire d'une société spécialisée, sur lequel vous pouvez déposer des titres financiers (actions, obligations, Sicav, etc.)

Assurance

Nécessite l'ouverture d'un compte d’assurance de groupe, par l'intermédiaire d'une société spécialisée, sur lequel vous pouvez souscrire des contrats d’assurance groupe

PERECO

Ouvert à tous les salariés, ce plan peut être créé à l’initiative des dirigeants de l'entreprise ou grâce à un accord avec les représentants des salariés

PERO

Ouvert à certaines catégories de salariés, ce plan peut être créé par décision du chef d'entreprise, par ratification d'un accord par la majorité des salariés ou par accord collectif

Le taux de rendement moyen d’un PER oscille entre 2 et 7 % selon votre répartition en fonds euro et unités de compte titre. Le rendement se calcule selon les performances passées et présentes de votre investissement : ces taux ne garantissent en rien les performances futures.

Lors de votre retraite, vous pouvez récupérer votre placement sous forme de versement :

  • du capital accumulé et majoré des intérêts ;
  • d’une rente viagère mensuelle (pour compléter vos revenus) ;
  • partiel : en capital et en rente viagère.

Quelles sont les conditions pour y accéder ?

Le PER est un produit accessible à un grand nombre d’épargnants. Peu de conditions l’encadrent. 

Type de PER

Condition

PERIN

Aucune condition liée à la situation professionnelle ou à l'âge

PERECO

3 mois d’ancienneté minimum dans l’entreprise

PERO

Uniquement accessible aux catégories des salariés définies par l’entreprise

Pour plus de simplicité, regroupez tous ces PER sous un seul et même produit.

Quels sont les avantages du PER ?

 

Versements simples et défiscalisés, sorties possibles à la retraite ou en cas d’imprévu et épargne de secours en cas de décès : découvrez les avantages que vous apporte le PER. 

Des versements simples et défiscalisés

Le PER s’inscrit dans une volonté de simplifier les produits retraite. Cette simplicité se retrouve dans les versements que vous pouvez faire : 

  • les transferts d’anciens produits retraite sont très faciles à réaliser et encadrés. Même constat si vous changez d’entreprise ou de situation professionnelle ;
  • lorsque vous versez de l’argent sur votre PER, ces sommes peuvent être déduites de votre impôt sur le revenu (dans la limite de certains plafonds définis sur la déclaration de revenus n°2042, paragraphe 6) et les versements arrêtés à tout moment ;
  • les versements ne rentrent pas dans le plafonnement des niches fiscales ;
  • il n’existe pas de versement minimum obligatoire si vous êtes un travailleur non salarié (TNS) ;
  • vous pouvez bénéficier d’une gestion pilotée pour répondre au mieux à vos objectifs de retraite. 

La gestion pilotée est assurée par la société spécialisée en charge du PER.

Des sorties possibles à la retraite ou en cas d’imprévu

Ces versements feront fructifier votre épargne, que vous pourrez récupérer à plusieurs moments de votre vie :

  • à votre retraite (sous forme de rente ou de capital) ;
  • lorsque vous achetez votre résidence principale ;
  • de manière anticipée, dans certains cas de figure (accident, surendettement ou invalidité, expiration de vos droits au chômage, etc.).

Tous les gains produits par votre PER sont défiscalisés.

Un épargne de secours en cas de décès

Le PER peut aussi être utilisé en cas de décès du titulaire. Dans ce cas, l'épargne non convertie en rente viagère peut être transmise à un ou plusieurs bénéficiaires, définis au préalable. 

La transmission du PER bénéficie d'un avantage fiscal si le décès du titulaire survient avant ses 70 ans.

Quels sont les inconvénients du PER ?

 

Accessible, universel et flexible, le PER présente de nombreux avantages, mais certains inconvénients peuvent freiner les épargnants :

  • l’épargne reste indisponible jusqu’à la retraite (sauf en cas de déblocage anticipé) ;
  • les indépendants sont soumis à des charges sociales si leurs versements passent par leur entreprise ;
  • la fiscalité sur la succession perd de son avantage après les 70 ans du titulaire.

Qui peut investir dans un PER ?

Le PER individuel est un produit d’épargne ouvert à tous, peu importe votre statut professionnel, vos revenus déclarés aux impôts ou votre âge. Au sein d’une entreprise, son accès est limité à certaines catégories de salariés :

  • pour le PERECO : seulement les salariés avec plus 3 mois d’ancienneté ;
  • pour le PERO : seulement les catégories des salariés définies par l’entreprise.

Comment calculer le montant de ma défiscalisation via mon PER ?

Le calcul de votre défiscalisation doit prendre en compte plusieurs paramètres mentionnés sur votre dernière déclaration fiscale et votre avis d’imposition :

  • votre situation professionnelle (salarié ou indépendant) ;
  • vos revenus professionnels (sur votre dernière déclaration) ;
  • l’abondement de votre employeur versé sur un PERCO ou PERECO : 
    • sur l’année N-1 si vous optez pour l’enveloppe de déduction applicable aux particuliers (régime de l’article 163 quatervicies CGI) ;
    • sur l’année N si vous êtes un travailleur indépendant et que optez pour la déduction de vos versements sur vos revenus catégoriels (régime de l’article 154 bis du CGI).
  • les cotisations versées sur un contrat article 83, PERO, Madelin ou un PER individuel ;
  • les droits inscrits sur un compte épargne temps ou jours de congés monétisés ;
  • le disponible fiscal reportable (équivalent au montant des sommes non utilisées les 3 années précédentes). Ce montant se trouve dans la rubrique « Plafond non utilisé » de votre avis d’imposition.

Rappel de la fiscalité du PER

Pour estimer l’imposition de votre plan, il vous faut d’abord évaluer la provenance des versements (versement volontaire, épargne salariale, cotisations obligatoires) et décider s’ils sont déductibles ou non-déductibles.

À l’entrée

 

L’épargne obtenue par versement volontaire vous garantit une déduction de vos impôts selon 2 plafonds (le plafond retenu étant le plus élevé des 2) :

  • 10 % des revenus nets de frais en euros de votre activité professionnelle ;
  • 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) de l'année précédente soit 4 113,6 euros pour l’année 2022 (41 136 x 10 %).

Mais vous pouvez aussi tenter l’option sans déduction fiscale à l'entrée. Dans ce cas, l’avantage fiscal interviendra lors de la sortie. Cette option est intéressante dans 2 situations :

  1. si vous êtes non imposable à l’impôt sur le revenu ;
  2. si vous avez dépassé le plafond annuel de déduction.

À la sortie

Quelle imposition pour une rente ?

La rente est imposable au régime des pensions de retraite avec un abattement de 10 %. L’épargne, quant à elle, est soumise aux prélèvements sociaux. 

Si votre choix s’est porté sur l’option sans déduction fiscale à l'entrée, vous bénéficiez alors d’un allègement de l’impôt de l’ordre de 30 à 70 % avant l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.

Quelle imposition pour une sortie en capital ?

Si vous choisissez une sortie en capital, vos versements seront alors soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu. 

L’épargne sera imposable à 30 %, au titre du prélèvement forfaitaire unique (PFU). 

Si vous investissez le rachat de votre assurance vie dans un nouveau PER, vous pouvez bénéficier d’un doublement de l’abattement fiscal prévu. Mais 2 conditions doivent être remplies : 

  • votre contrat doit dater de plus de 8 ans ;
  • l’investissement doit se faire avant le 1er janvier 2023.
  1. Le plan épargne retraite (PER) est un produit d’épargne à long terme pour préparer votre retraite destiné à tous les épargnants français.
  2. Il peut être souscrit individuellement ou au sein de votre entreprise (PER collectif facultatif ou obligatoire). Les travailleurs non-salariés peuvent aussi en bénéficier.
  3. Versements simples et défiscalisés, sorties possibles à la retraite ou en cas d’imprévu et épargne de secours en cas de décès du titulaire constituent les principaux arguments du PER.
  4. Une fois à la retraite, la sortie peut s’effectuer en rente ou en capital.
  5. Le calcul de votre imposition dépend de nombreux paramètres et surtout de la déduction fiscale ou non de vos versements.

Haut de page