rendez-vous bancaire

Regroupement de crédits et financement d’un achat immobilier

SOMMAIRE

facebook
linkedin
twitter
sharing

Vous souhaitez vous lancer dans un projet immobilier et vous aimeriez anticiper sereinement les démarches liées au financement de votre acquisition ? Saviez-vous qu’il est possible de racheter vos différents crédits tout en finançant l’achat de votre bien immobilier par la même occasion ? En quoi consiste cette démarche ? Quels en sont les avantages et les contraintes ? Découvrez avec Ooinvestir tout ce qu’il faut savoir du regroupement de crédits pour financer un achat immobilier.

Regroupement et rachat de crédits : en quoi ça consiste ?

Le regroupement et le rachat de crédits offrent la possibilité aux ménages français de rassembler les différents prêts qu’ils possèdent au sein d’un unique financement pour ne payer qu’une seule mensualité. Il peut aussi bien s’agir de prêts immobiliers que de crédits à la consommation ou encore des crédits travaux…. Pour se faire, le débiteur négocie un nouvel emprunt auprès d’une banque ou d'un courtier afin de renégocier les conditions et le taux d’intérêt global de son crédit. Ce type d’opération financière a pour objectif de diminuer le montant de la mensualité à rembourser chaque mois auprès de la banque.

Il est ainsi possible d’acquérir un nouveau bien immobilier tout en se faisant racheter ses crédits en cours. Ce système permet de regrouper l’ensemble des prêts tout en incluant la somme nécessaire à l’achat de son bien immobilier. Le rachat de crédits est aussi bien valable pour devenir propriétaire de sa résidence principale, de sa résidence secondaire que pour réaliser un investissement locatif.

L’opération de rachat de crédits est assez facile à effectuer : les anciens prêts sont regroupés en un seul et la somme nécessaire à l’acquisition du nouveau bien immobilier est également incluse dans ce nouveau prêt. Le financement de ce dernier est alors centralisé et affecté à un seul taux d’intérêt bancaire pour donner lieu à un seul prélèvement chaque mois.

Types de projets envisageables via un rachat de crédits : 

  • regroupement de crédits immobiliers ;
  • regroupement de crédits à la consommation ;
  • regroupement de crédits et demande d’enveloppe de trésorerie ;
  • regroupement de crédits et consolidation de dettes ;
  • regroupement de crédits et de prêts travaux.

Pourquoi l’envisager pour financer son achat immobilier ?

Les avantages d’un rachat de crédits pour l’acquisition d’un nouveau bien immobilier sont multiples : 

Payer une seule mensualité

Le rachat de crédit permet à l’emprunteur de rassembler en un seul prêt l’ensemble de ses crédits, générant donc un unique prélèvement bancaire chaque mois. Le regroupement de crédits offre la possibilité d’obtenir une mensualité plus faible que la somme des échéances précédentes en rallongeant la durée globale de l’emprunt.

Éviter le surendettement

Cumuler plusieurs crédits (immobilier, consommation…) peut rapidement entraîner une situation de surendettement et la somme des différentes mensualités peut asphyxier les dépenses d’un foyer. Le rachat de crédits, en une seule mensualité, offre ainsi une bouffée d’oxygène et du pouvoir d’achat aux ménages. Il permet également, en remboursant les anciens crédits, de n’avoir plus qu’un créancier. 

Si vous êtes fiché à la Banque de France, votre demande de regroupement de crédits ne pourra pas aboutir. Pensez donc à agir sur vos emprunts et faire racheter vos prêts, avant si vous vous sentez dépassé par l’accumulation d’emprunts. 

Bénéficier de taux plus intéressants

Le regroupement d’un crédit permet d’obtenir bien souvent des taux très compétitifs, que ce soit dans l’immobilier ou pour les crédits à la consommation. Vu les taux très bas proposés ces dernières années par les banques, le rachat de crédit permet de réaliser d'importantes économies en reprenant d’anciens prêts bancaires.

Faciliter sa gestion financière

Avec une seule mensualité, finie la gestion liée au cumul de mensualités, prélevées à différents moments du mois. Le rachat de crédit offre donc la possibilité de gérer beaucoup plus facilement ses dépenses au quotidien.

Faire des économies sur l’assurance emprunteur

Les crédits immobiliers sont soumis à l’adhésion d’assurances de prêt vous protégeant en cas de défaut de paiement. Le regroupement de crédits en une seule et même mensualité permet à l’emprunteur de n’avoir à payer qu’une seule assurance emprunteur pour réaliser d’importantes économies.

Contrairement aux crédits renouvelables, le rachat de crédit est une solution qui permet d’obtenir des prêts à des taux beaucoup plus attractifs. 

Pour quelles contraintes ?

Si le rachat de crédits est une excellente solution pour réduire le montant de ses échéances, et de se lancer dans un nouveau projet, il entraîne cependant un allongement de la durée de financement et donc du coût total du crédit. 

Allongement de la durée = augmentation du coût du crédit

En effet, mécaniquement, plus la durée d’un prêt est longue, moins la mensualité sera importante et plus le coût total aura tendance à être majoré.

Faites également attention aux différents frais lors de la négociation de rachat de vos crédits avec la banque. Ceux-ci sont intégrés dans le montant global de votre crédit, mais peuvent vite faire grimper la note finale.

Par exemple, lors du remboursement anticipé de vos anciens crédits, vous devrez probablement régler les IRA (indemnités de remboursement anticipé), sur le capital restant dû. 

Avant de choisir de faire racheter vos crédits, il est indispensable d’évaluer l’ensemble des coûts liés au nouveau prêt, proposé par les différents établissements bancaires contactés (taux d’intérêts, frais de dossier ou de courtage…). Et pour finir, anticipez les frais de garantie en cas de financement avec hypothèque ou caution.  

Vous pouvez intégrer le financement de votre futur investissement locatif dans le cadre du rachat de vos crédits. En effet, l’intégration d’une trésorerie supplémentaire dans un regroupement de prêts dépend entièrement de la situation financière de l’emprunteur.

Exemple de calcul de rachat de crédits

Katia et Sylvain, âgés respectivement de 40 ans, sont mariés et parents de 2 enfants.  Katia est responsable marketing et perçoit un salaire de 2 000 €/mois.  Sylvain est ingénieur et gagne 2 500 €/mois. Leurs revenus totaux s’élèvent donc à 4 500 €/mois.

Ils ont contractés plusieurs prêts : un crédit pour financer l’achat de leur voiture, un autre pour acheter des meubles et un troisième pour devenir propriétaires de leur maison en Vendée.

Voici le détail du montant de leurs prêts : 

  • crédit immobilier : 110 000€
  • crédit conso : 10 000 €
  • crédit auto : 20 000 €

Le crédit conso + auto représente une mensualité de 500 € à rembourser chaque mois. Quant au crédit immobilier, les échéances sont de 900 €/mois.  

Ils disposent donc aujourd’hui de 3 prêts distincts pour une somme totale de 1 400 €.

Propriétaires depuis 2 ans, ils aimeraient faire racheter leurs crédits pour réduire leur taux d’intérêts, n’avoir qu’une seule échéance à rembourser et surtout, se lancer dans un projet d’investissement locatif pour capitaliser. Le montant total des crédits à regrouper est de 140 000 €. 

Leur taux d’endettement est aujourd’hui de 31 %. Ce taux est assez haut et ils n’ont pas le budget nécessaire pour envisager très sereinement un nouveau projet immobilier. 

Après avoir démarché différentes banques, ils ont rencontré un courtier immobilier qui leur a proposé le rachat de crédits suivants : 

  • montant total des emprunts à regrouper : 140 000€ ;
  • remboursement de l'ensemble des crédits sur 12 ans ;
  • nouvelle mensualité de 1 120 € au lieu de 1400 € (hors assurance), soit une différence de  de 280 €.

Dans notre exemple, le rachat de crédits des emprunteurs, à travers un nouveau prêt, leur permet d’obtenir une réduction de 20 % !

Dans le cadre d’un regroupement de crédits, selon les règles de protection prévues par le Code de la consommation, la durée d’un remboursement peut aller jusqu’à 12 ans en cas de rachat de crédits à la consommation (pour un montant fixé à 75 000 € maximum) et jusqu’à 35 ans en cas de rachat de crédit hypothécaire (pour un montant fixé à 2 millions d’euros maximum).