Deux personnes se serrant la main pour illustrer l'accompagnement de professionnels pour un projet immobilier

Les 4 professionnels qui peuvent vous accompagner dans votre projet immobilier

SOMMAIRE

L’achat d’un appartement ou d’une maison est une étape importante dans la vie et rien ne doit être laissé au hasard. Agent immobilier, conseiller en gestion de patrimoine, courtier en crédit immobilier ou encore notaire… qui sont ces professionnels à votre écoute et qui jouent un rôle clé dans la concrétisation de votre projet d’achat immobilier ? Quels sont leurs champs d’actions et quelle est leur rémunération ? Ooinvestir vous présente plus en détails ces 4 experts de l’immobilier.

L’agent immobilier, un prestataire de services à part entière

Que ce soit pour l’achat de votre résidence principale ou dans le cadre d'un investissement locatif, l’agent immobilier exerce un rôle capital dans l’acquisition ou la vente de votre bien. 

Véritable intermédiaire entre les différentes parties, l’agent immobilier répond aux besoins de ses clients, qu’ils souhaitent acheter, vendre ou louer un bien immobilier.

Si vous êtes vendeur ou propriétaire bailleur, l’agent immobilier vous rencontre (à son agence ou directement à votre domicile) pour signer un mandat de vente ou un mandat pour la mise en location de votre bien. Il réalise également une estimation de la valeur du logement (selon ses caractéristiques propres et selon son environnement) et il rédige ensuite des annonces immobilières pour les diffuser. En charge de tout, il accueille ou réceptionne les appels téléphoniques des futurs acheteurs ou locataires et organise les visites. Il pourra  ensuite vous proposer les offres et les dossiers des clients intéressés.

Si vous êtes acheteur, un agent immobilier vous sera très utile pour gagner du temps en recherchant pour vous le bien correspondant à votre projet immobilier. Il effectuera les premières visites à votre place et vous proposera uniquement les biens sélectionnés. De plus, l’agent immobilier peut aussi vous faire bénéficier d’offres exclusives, qui ne se retrouvent pas sur Internet ou dans d’autres agences. 

Son métier d’agent l’amène à intervenir sur différents aspects. Il peut donc choisir de se spécialiser en se consacrant uniquement à la vente de biens d’habitation, de terrains ou encore à la gestion locative. 

Alors, quel est le prix d’un agent immobilier ? Celui-ci perçoit une commission à chaque vente, qu’elle soit à la charge du vendeur ou de l’acheteur. Sa rémunération prend généralement la forme d’un pourcentage sur le prix de vente d’un bien (de 4 à 8 %) mais peut être également calculée au forfait. Quoi qu’il en soit, sa rémunération doit être précisée par écrit lors de la signature du mandat de vente ou de location.

Depuis l’arrêté du 10 janvier 2017, relatif à l’information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière, les agents immobiliers doivent mentionner dans chacune de leurs communications, en agence ou en ligne, les honoraires exprimés en pourcentage TTC.

Pour gagner du temps, n’hésitez pas à faire appel aux services et aux conseils d’un agent immobilier et à le solliciter pour rechercher votre futur lieu de vie ou votre placement locatif, à travers la signature d’un mandat de recherche.

Le conseiller en gestion de patrimoine, pour accompagner ses clients dans la gestion et l’optimisation de leur patrimoine

La gestion de patrimoine s’apparente à différents univers tels que :

  • l’investissement immobilier patrimonial ; 
  • les stratégies de défiscalisation et de préservation du patrimoine existant ;
  • la transmission patrimoniale ; 
  • la constitution d’une retraite complémentaire.

Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine (CGP) est de proposer des solutions adaptées à ses clients pour les aider à construire, à valoriser ou à transmettre sereinement leur patrimoine. 

Lors de votre premier rendez-vous, le conseiller en patrimoine immobilier, réalisera un bilan précis de votre situation personnelle, professionnelle et économique. Après cet audit patrimonial complet, il recueillera vos objectifs d’investissement (acheter un logement générant des revenus complémentaires, défiscaliser, préparer votre retraite, effectuer une transmission…). Cette étude lui permettra de vous proposer différentes solutions d’investissement et les montages financiers associés. 

L’expertise du conseiller en gestion de patrimoine touche autant à l’immobilier, qu’à la fiscalité ou à la comptabilité. Il collabore de plus avec de nombreux partenaires qu’ils soient avocats fiscalistes, juristes, comptables, notaires ou encore promoteurs immobiliers. 

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine est assez polyvalent. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, il effectuera votre recherche selon vos critères et votre budget. Son métier l’amenant à prospecter sur l’ensemble du marché (auprès d’agences immobilières, de promoteurs et de réseaux spécialisés), il saura vous proposer des produits en corrélation avec votre demande et vos objectifs. 

Mais son rôle ne s’arrête pas là. Une fois le produit trouvé, il vous accompagne et vous conseille tout au long du processus d’achat et même au-delà. Il peut ainsi vous aider à effectuer votre déclaration fiscale si vous avez réalisé un investissement locatif au travers d’un dispositif de défiscalisation immobilière comme la loi Pinel ou le dispositif Censi Bouvard

En terme d’honoraires, sur des projets d’investissements immobiliers, le conseiller en gestion de patrimoine peut vous demander une commission équivalente à environ 5 % du montant de votre acquisition. L’étude patrimoniale est elle la plupart du temps, gratuite. 

 

Le courtier en crédit immobilier, l’intermédiaire entre la banque et le client

Faire appel à un courtier en immobilier peut se révéler être une aide non-négligeable pour trouver le meilleur financement. Qu’il s’agisse d’un prêt immobilier destiné à l’achat d’une résidence principale ou d’un investissement locatif, il n’est pas à négliger. 

En effet, en terme de services, le courtier immobilier recherche et compare pour vous l’ensemble des contrats les plus compétitifs auprès d’un large réseau d’établissements bancaires. 

Que ce soit pour emprunter dans le cadre d’une acquisition ou pour renégocier un prêt afin de réduire son coût global, ce spécialiste du courtage en crédit immobilier vous conseille sur la meilleure stratégie de financement à adopter en fonction de votre situation et de vos objectifs. Il négocie pour vous les meilleures conditions et offres du marché, que vous ayez ou non un apport personnel à injecter dans votre projet.  

Le courtier en financement effectue une étude complète de votre situation :

  • objectifs ; 
  • situation professionnelle et maritale ; 
  • étude de vos revenus et de votre patrimoine ; 
  • calcul de votre taux d’endettement.

Il vous accompagne dans l’ensemble de votre projet de crédit immobilier en suivant précisément l’avancée des démarches bancaires et élabore des stratégies de négociation en préparant un dossier complet et cohérent. Son but ? Faire ressortir les points forts de votre situation et éviter les refus de prêt. 

Possédant un tissu relationnel important qui lui permet de faire le tour des banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier, le courtier en prêt optimise les solutions de financement et les assurances proposées par les différents interlocuteurs bancaires. Il vous présente ainsi des offres pertinentes en adéquation avec vos besoins et vos souhaits. 

Enfin, lorsque votre décision est prise, il constitue pour vous un dossier de demande de financement. Une fois l’offre de prêt reçue, il vérifie qu’elle est bien conforme aux choix que vous avez fait. 

Rémunéré par les banques en tant qu’apporteur d’affaire, sur les nouveaux crédits apportées, le courtier immobilier réalise une étude patrimoniale gratuite de la situation de l’emprunteur. Il facture toutefois régulièrement des frais de courtage à l’emprunteur. Ses tarifs dépendent de la structure pour laquelle il travaille et également du canal de souscription retenu : physique ou en ligne.

Le courtier immobilier peut vous aider à trouver le meilleur taux d’emprunt possible pour le rachat de vos crédits en cours ou à négocier au plus bas l’ensemble des coûts liés à la constitution de votre dossier de prêt immobilier, comme votre assurance emprunteur, vos frais de dossier, les taux d’intérêts ou encore la garantie du prêt. 

Le notaire, spécialiste du droit à la disposition des familles et des entreprises

Le notaire intervient plusieurs fois lors d’un achat immobilier : au début lors de la signature du compromis de vente et à la fin, lors de l’acte notarié. 

Il s’occupe de recueillir et de contrôler tous les documents nécessaires à la vente, et de la sécuriser. Cela s’exprime par la diffusion des transferts de titres de propriété à la conservation des hypothèques, officialisant la vente d’un bien immobilier. Sa fonction ne se restreint pas à la certification des documents, il conseille pareillement les différentes parties et les informe de tout élément lui paraissant douteux.

Quand vous achetez un bien immobilier, que ce soit un appartement, une maison ou un terrain, vous devez vous acquitter des frais de notaire. L’étude notariale est en effet chargée de collecter pour l’État différentes taxes. Si ceux-ci sont régulièrement appelés « frais de notaire », il s’agit en réalité de frais d’acquisition. La rémunération du notaire (les émoluments), ne représente qu’une petite partie par rapport à l’ensemble des taxes que doit payer l’acheteur le jour de la vente. La majeure partie des droits de mutation payées par les acquéreurs, tels que les droits d’enregistrement, la TVA, la sécurité immobilière et les débours, iront en réalité directement dans les caisses de l’État.

Si vous souhaitez savoir combien coûtent les frais d’acquisition, sachez que dans l’immobilier ancien, ils représentent entre 7 et 8 % du prix de vente du bien, contre 2 à 3 % seulement, pour l’achat d’un logement neuf. Ces frais d’acquisition sont réglementés selon un barème défini et s’ajoutent au prix d’acquisition du bien. Ils sont donc à prendre en considération dès le début de votre projet immobilier pour établir votre budget et éventuellement le montant de votre financement bancaire. Bien souvent, ces frais de notaire sont financés avec votre apport personnel. 

Les frais d’acquisition sont payés par l’acheteur au moment de la signature de l’acte authentique chez le notaire. Vous pouvez diminuer le montant des frais d’acquisition en décomptant, du prix de vente, la valeur du mobilier laissé dans le logement par l’ancien propriétaire.

 

Haut de page