couple aménageant dans un logement

Primo-accédant : définition et avantages

SOMMAIRE

facebook
linkedin
twitter
sharing

Accéder à la propriété est une étape importante dans la vie des français qui réussissent à concrétiser leur rêve de devenir propriétaire pour la première fois. La primo-accession est souvent le point de départ de la constitution d’un patrimoine immobilier. Découvrez toutes les subtilités du statut de primo-accédant, ses avantages et les aides financières associées. Pour finir, profitez des conseils d’Ooinvestir pour un premier investissement immobilier réussi ! 

Primo-accédant, de qui s'agit-il ?

Quand vous vous apprêtez à acheter pour la première fois un bien immobilier pour en faire votre résidence principale, vous acquérez le statut de primo-accédant. Ce terme désigne ainsi les emprunteurs réalisant l’acquisition de leur logement principal pour la première fois. Petite subtilité à connaître : le statut de primo-accédant est réservé aux personnes qui n’ont pas été propriétaires d’une résidence principale durant les 2 années précédant leur achat immobilier.  Ceci étant dit, un propriétaire ayant un logement qu’il loue et souhaitant acquérir sa résidence principale est aussi considéré comme un primo-accédant. C’est également valable pour un ancien propriétaire ayant vendu sa résidence principale depuis plus de 24 mois et qui veut à nouveau réaliser son accession à la propriété. 

Les avantages du statut de primo-accédant 

Dans le cadre d’un achat immobilier, l’âge moyen des primo-accédants se situe à 35 ans d’après une étude réalisée en 2019 et menée par le courtier en crédit immobilier Cafpi. Le profil de ces primo-accédants est intéressant pour les banques et les assurances de crédit immobilier qui voient en ces jeunes futurs propriétaires des clients à fidéliser sur le long terme. En assurance-crédit, bénéficier de ce statut lors d’un achat immobilier permet l’accès à des tarifs avantageux liés au prêt immobilier. En effet, l’âge est un critère essentiel pour les assurances qui préfèrent généralement les jeunes emprunteurs. Elles estiment en effet que ces profils offrent une plus grande sécurité sur le long terme. En outre, les primo-accédants jouissent en général d’une situation professionnelle stable et fixe qui séduit en particulier les compagnies d’assurance. Vous êtes primo-accédant mais vous n’avez pas d’apport personnel ? Pas d'inquiétude ! Certains établissements financiers peuvent vous accorder un prêt sans apport personnel. Il est question d’un financement à 110 %. 

Certaines banques peuvent réduire les frais de dossier au profit du statut de primo-accédant, voire vous proposer des produits adaptés à votre situation.

Quelles aides pour réaliser son achat immobilier ?

Le statut de primo-accédant a été promulgué dans le but de faciliter l’accession à la propriété grâce à des mesures spécifiques donnant accès à des aides financières avantageuses.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ, contraction de prêt à taux zéro, est un prêt financé par l’État. Il vous permet d’emprunter jusqu’à 40 % du montant du prix d’achat de votre maison ou appartement avec zéro intérêt à rembourser. Il sert aussi à financer les travaux du logement acquis à hauteur de 25 % du montant total de l’opération financière. L’obtention d’un PTZ est soumise à des conditions de ressources. Il est applicable jusqu’au 31 décembre 2021. 

Le prêt à taux zéro est exclusivement octroyé dans le cadre de l’achat de la résidence principale en tant que primo-accédant.

Le prêt conventionné (PC)

Le prêt conventionné est accordé sans condition de ressources avec un taux d’intérêt plafonné. Ce taux dépend de la durée de l'emprunt. Il doit être obligatoirement utilisé pour l’acquisition de votre résidence principale ou la réalisation des travaux du logement acheté. Son remboursement peut s’étaler sur une durée allant de 5 à 30 ans. Avec ce prêt, vous pouvez bénéficier des autres crédits comme le PTZ ou le prêt Action Logement. Cependant, il n’est pas possible de le compléter avec un crédit immobilier “classique”.

Depuis le 1er janvier 2020, le prêt conventionné ne donne plus droit à l’APL (l’aide personnalisée au logement de la CAF, Caisse d’allocations familiales).

Le prêt d'accession sociale (PAS)

Le PAS est un crédit immobilier attribué aux ménages les plus modestes souhaitant acquérir leur résidence principale. Pour y avoir droit, il faut remplir des conditions de ressources déterminées en fonction de la zone d’achat du logement et du nombre d’occupants

Ce prêt vous ouvre droit à une aide au logement de la CAF (Caisse d’allocations familiales)

Les prêts des collectivités territoriales

Les collectivités territoriales sont en mesure d’attribuer des crédits pour la construction ou l’achat d’un logement. Le taux d’intérêt est librement fixé par les collectivités. Généralement, leur taux est plus bas que celui pratiqué par les banques (souvent, leur taux est proche de zéro). Ce prêt est octroyé selon un barème de revenus et ne peut pas couvrir l’intégralité du prix d’achat de votre future propriété. Il peut être complété par un emprunt classique.

Pour savoir si ces aides financières existent dans votre département d’habitation, vous devez vous adresser à votre mairie.

Le prêt accordé par Action Logement

Ce prêt à taux réduit est proposé au personnel d’entreprise du secteur privé pour les aider à financer l’acquisition de leur résidence principale. Vous devez donc vous rapprocher du service RH de votre entreprise pour connaître son existence et ses conditions d’attribution.

Conseils pour bien préparer son projet immobilier 

Vous voulez réaliser votre premier achat de logement ? Cette opération immobilière doit donc être soigneusement préparée.  Commencez par définir avec précision votre projet immobilier : souhaitez-vous acquérir un appartement ou une maison, acheter dans le neuf ou l’ancien … ?

Maison ou appartement pour un premier achat ?

Selon votre budget et votre capacité d’emprunt, vous saurez quel type de bien immobilier vous pourrez acquérir. Toutefois, prenez le temps d’analyser les prix de vente pratiqués pour ces 2 types de logements distinctifs. Souvent, les primo-accédants s’orientent directement vers l’achat d’un appartement en pensant que le prix est moins élevé que l'achat d’une maison. Pour autant, il est toujours intéressant de regarder les maisons à vendre, car le marché de l’immobilier offre parfois de belles surprises. Vous pouvez trouver un logement affiché à un prix juste et cohérent avec la qualité du bien proposé. 

Investir dans le neuf ou l’ancien ?

Opter pour un bien immobilier neuf vous offre la possibilité de disposer d’un logement bénéficiant des dernières normes écologiques et de sécurité en vigueur. 

Les frais de notaire pour l'acquisition d’un logement neuf représentent entre 2 et 3 % du prix de vente. À contrario, ces frais de notaire atteignent 8 % du prix de vente dans l’ancien.

Par contre, l’achat dans l’ancien peut afficher des atouts déterminants : prix en deçà du marché de l’immobilier neuf, localisation, charme du logement. Alors que l’achat d’une maison ou d’un appartement dans le neuf peut vous amener à vivre dans une zone excentrée du centre-ville. 

Concrétiser son projet immobilier seul ou à deux ?

Les banques préfèrent généralement les couples co-emprunteurs. Considéré comme moins risqué et plus rentable, un ménage candidat à un crédit immobilier bénéficie de conditions avantageuses et de critères d’éligibilité souvent moins exigeants. Effectivement, à 2, les revenus sont plus élevés. Le couple peut donc avoir un apport personnel plus important. Ce qui signifie qu’à 2, un couple co-emprunteur dispose d’une plus grande capacité d’emprunt et peut accéder plus aisément à la propriété. 

L’importance de l’apport personnel dans un prêt immobilier 

Que vous soyez seul ou en couple pour demander un crédit immobilier, disposer d’un apport personnel rassure les banques et augmente vos chances d’obtenir votre prêt immobilier. D’autant plus que l’apport personnel joue un rôle essentiel dans la diminution du montant du crédit. 

L’apport personnel n’est pas seulement une condition indispensable pour accéder à un crédit immobilier. L’apport personnel est aussi un véritable levier de négociation. En règle générale, il représente au minimum 10 % du montant du crédit. En partant de là, plus votre apport personnel est conséquent, plus vous êtes en position de force pour négocier avec la banque : bénéficier d’un meilleur taux d'intérêt, diminuer les frais de gestion...

Retenez donc qu’aux yeux de la banque, l’apport personnel dans un prêt immobilier est une solide preuve de votre fiabilité financière et de votre capacité à épargner.