Personne utilisant une calculette devant une petite maison pour illustrer le choix d'un promoteur immobilier

Comment choisir un promoteur immobilier ?

SOMMAIRE

L’achat d’un bien pour y vivre ou pour réaliser un investissement locatif reste toujours une grande étape dans la vie d’un propriétaire et nécessite de se poser les bonnes questions quant au professionnel auquel faire appel pour mener à bien son projet. Si vous souhaitez opter pour un logement vendu en état futur d’achèvement (VEFA), le choix du promoteur immobilier est déterminant. Quel est le rôle de ce professionnel du secteur et quels sont les critères à prendre en considération pour bien le sélectionner ? Découvrez les conseils d’Ooinvestir pour choisir le meilleur promoteur et assurer ainsi la réussite de votre achat immobilier.

Promoteur immobilier : quel est son rôle ?

Si la réussite d’un projet immobilier repose essentiellement sur l’emplacement du bien, le choix du promoteur compte également pour beaucoup dans le succès d’une opération immobilière. 

À l'origine de la réalisation de biens immobiliers en résidence, le promoteur immobilier est le maître d'ouvrage qui coordonne l’ensemble des travaux de construction. Ses champs d’intervention sont très variés : habitations, bureaux, hôtels, résidences de services, locaux commerciaux et industriels, parcs d’activités… 

Au quotidien, il endosse la responsabilité de l'ensemble des risques encourus et dirige les opérations, de la conception à la livraison des logements, en passant par la commercialisation des différents lots.

De la recherche de nouveaux terrains constructibles aux études de marché en passant par la livraison des bâtiments, les obligations et les responsabilités du promoteur immobilier sont nombreuses. 

En effet, une fois le terrain à bâtir trouvé, le promoteur commence par étudier la faisabilité de l’opération. De plus, dès que la promesse d’achat est signée avec le propriétaire du terrain, il fait appel à des architectes et à des bureaux d’études pour la conception du nouveau programme immobilier neuf. Enfin, il se charge de déposer un permis de construire.

Après coup, il lance la commercialisation du programme en trouvant des acquéreurs pour financer la construction de ses bâtiments. Durant cette période, le promoteur immobilier veille à ce que les délais prévus soient respectés.  et que les biens livrés correspondent aux attentes initialement convenues.

Si un maître d’ouvrage n’est pas nécessairement un promoteur, inversement, un promoteur immobilier est obligatoirement un maître d’ouvrage.

Vérifiez l’historique pour choisir votre futur promoteur

Dans votre projet d’achat immobilier, le promoteur est votre interlocuteur privilégié. Il doit être totalement apte à répondre à toutes vos questions, notamment en ce qui concerne les caractéristiques d'un bien à vendre, ses méthodes de construction, ainsi que la livraison du bien. Vous pouvez visiter les programmes immobiliers qu’il a construit et apprécier la qualité architecturale des bâtiments, les matériaux utilisés et vérifier les finitions quelques années après la livraison des biens.

Pour bien le choisir, il est indispensable que vous vous penchiez sur ses projets achevés précédemment. Cela vous donnera un aperçu objectif du potentiel de votre futur logement et sur ce que vous pouvez en attendre. 

 

Pour vous aider à faire le bon choix, n’hésitez pas à vérifier que le promoteur est affilié à un réseau tel que la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France (FPI), pour davantage de sécurité. En effet, un promoteur membre est en mesure de vous assister tout le long de votre projet immobilier, de la réservation de votre logement jusqu'à sa livraison. 

Enfin, effectuez quelques recherches sur des sites comme societe.com pour choisir un professionnel de la promotion, qui puisse justifier d’une trésorerie positive et bien portante. La stabilité financière est un critère essentiel pour être certain que ce dernier puisse mener à bien un projet de construction immobilière et garantir un accompagnement sur-mesure jusqu’au terme de l’opération de promotion.

Renseignez-vous sur sa réputation

Internet est une véritable mine d’informations permettant aux acheteurs de se faire une première idée du sérieux et de la réputation d’un promoteur immobilier. Vous pouvez, à ce titre, consulter sur Google, sur les réseaux sociaux, les forums de discussion et sur différents sites Internet comme Immodvisor, les avis laissés par des clients ayant déjà réalisé une acquisition immobilière avec le promoteur que vous envisagez. 

Pour savoir si celui-ci est digne de confiance et avant de signer votre contrat de réservation, vous pouvez identifier s’il a déjà été récompensé ou s’il a déjà obtenu des distinctions spécifiques à son métier, comme le Prix au concours des Pyramides d’Argent, le Prix de la Qualité d’Usage, de l’Esthétique Immobilière, le Prix GIP de l’innovation, s’il a participé aux Mipim Awards…

Prenez le temps aussi de vérifier les références mises en avant sur son site Web ou encore de lire les éventuels articles dans la presse à son sujet. Tous ces éléments sont autant d’indicateurs précieux pour bien cerner le niveau de compétence et d’efficacité du promoteur. 

Le bouche-à-oreille est aussi un très bon moyen de choisir le bon promoteur immobilier pour votre projet. Si vous avez dans votre entourage différents propriétaires ayant acheté par le biais de ce même professionnel, n’hésitez pas à leur parler de votre projet et à leur demander des conseils et à savoir comment se sont passées leurs opérations immobilières.

Assurez-vous des garanties (obligatoires ou non) qu’il propose

Outre l’aspect technique de la construction, la partie juridique est tout autant essentielle dans le choix d’un promoteur immobilier. Ce dernier doit en effet offrir à son client un ensemble de garanties permettant de sécuriser leur acquisition d’appartement sur plans.  

Des garanties non obligatoires peuvent ainsi être souscrites par le promoteur. La garantie de bon fonctionnement, appelée également garantie biennale, couvre les dommages survenant sur l’ensemble des éléments d’équipement jusqu’à 2 ans après la livraison du bien. L'assurance de responsabilité civile professionnelle, quant à elle, garantit l’ensemble des erreurs pouvant être commises par le promoteur avant et durant les travaux de construction.

Par ailleurs, des dispositifs obligatoires existent pour garantir aux acquéreurs la bonne exécution des travaux et contraindre le constructeur au respect de leurs engagements.

La garantie d’achèvement relève d’un achat sur plan en VEFA (vendu en l’état futur d’achèvement). Elle peut être délivrée par une compagnie d’assurance ou un organisme de crédit. Celle-ci garantit la livraison des immeubles à construire en cas de défaillance financière du promoteur et d’abandon du chantier.

La garantie décennale, quant à elle, couvre pendant 10 ans l’ensemble des dommages remettant en cause la solidité du bâtiment, comme les fondations, la toiture, les murs, l’étanchéité de la construction…

L’assurance construction dommages-ouvrage (DO) souscrit par le promoteur immobilier avant toute ouverture de chantier permet un dédommagement rapide couvrant les éventuels travaux de réparation, après la livraison du bien, relevant de la garantie décennale. 

Valable une année après la livraison des logements neufs, la garantie de parfait-achèvement, prend en charge les malfaçons et les défauts de conformité constatés entre le propriétaire et le promoteur.

Si le promoteur refuse d'admettre les défauts, le propriétaire peut faire appel à la voie judiciaire pour contraindre celui-ci à exécuter les travaux de remise en conformité.

Haut de page