Famille entrant dans un logement pour illustrer les avantages et les inconvénients de la location saisonnière

Location saisonnière : avantages et inconvénients

SOMMAIRE

Vous souhaitez investir dans un bien immobilier pour le mettre en location saisonnière ? Avant de vous lancer dans une telle opération, assurez-vous de connaître ses avantages et ses inconvénients.  Êtes-vous prêt à mettre votre logement sur le marché de la location de vacances ? Quelles sont les opportunités d’investissement mais également les points de vigilance à prendre en considération avant de vous lancer ? Ooinvestir vous explique tout !

Quels sont les avantages de la location saisonnière ?

Depuis quelques années, la location saisonnière a le vent en poupe auprès des investisseurs immobiliers grâce à certains acteurs qui ont démocratisé ce marché immobilier et son mode d’exploitation. Selon les derniers chiffres publiés par Research and Market, le marché de la location saisonnière touristique a pesé plus de 170 milliards de dollars l’année dernière dans le monde et a représenté un volume de 36 millions de nuitées en France en 2018, soit 15 % de plus qu’en 2017 selon l’Insee. Avec Ooinvestir, découvrez les nombreux avantages qu’offrent la location saisonnière.

Vous dégager un rendement locatif élevé et obtenir un complément de revenu

L’un des premiers avantages d’investir dans une location saisonnière est bien évidemment sa rentabilité locative. Si la location traditionnelle vous permet d’obtenir bien souvent des rendements compris entre 5 % et 6 %, elle peut atteindre les 10 % dans le cadre de locations de courte durée. Avec un bon emplacement et une bonne gestion, vous pouvez rentabiliser très rapidement votre investissement immobilier.

En fonction de l’emplacement de votre logement, celle-ci peut être extrêmement rentable et vous permettre de dégager un revenu considérable en plus de couvrir la totalité de votre crédit immobilier. En effet, plus le secteur est recherché et touristique, plus votre bien peut être loué cher. Pour avoir un ordre de comparaison avec l’immobilier classique, estimez un loyer à la semaine 2 à 3 fois supérieur en comparaison d’une location classique !

Éviter les risques d’impayés

Autre atout et non des moindres, les impayés de loyers sont très faibles comparé aux risques d’impayés dans une location classique. En effet, les locataires versent le plus souvent le loyer avant leur arrivée dans les lieux, lors de la réservation en ligne. Le risque de loyers impayés est donc quasi nul. Plus besoin donc de souscrire à une assurance pour vous prémunir des loyers impayés.

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

En termes de fiscalité, les loyers et les charges perçus dans le cadre d'une location saisonnière sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Vous avez alors le statut de loueur en meublé  non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP). Les revenus locatifs sont déclarés et ensuite soumis à l'impôt sur le revenu.

 

Vous pouvez choisir entre 2 régimes fiscaux pour votre investissement : le régime forfaitaire (micro-BIC) ou le régime réel. Votre décision dépend principalement du montant de vos revenus locatifs et de vos charges.

Dans le cas du régime forfaitaire, vous pouvez bénéficier d’un abattement de 50 % sur les revenus issus des loyers perçus, signifiant que seule la moitié de vos gains sera intégrée à vos revenus imposables (dans la limite de 70 000 €/an) !

Si vous dépassez ce plafond, vous devez passer au régime simplifié, où toutes les charges et les frais supportés (comme les amortissements, les charges de copropriété, les intérêts d'emprunt, les gros travaux de réparations ou encore les frais de publicité) seront déduits de vos revenus imposés.

Embedded script : [CTA Leads] Je réduis mes impôts
Contacter un expert >>>

Le régime réel est plus complexe à déclarer que le régime forfaitaire et nécessite la tenue d’une comptabilité. Avant de choisir entre les deux, il peut être utile de faire appel à un comptable pour connaître les avantages et les inconvénients de ces différents régimes par rapport à votre situation personnelle.  

La déclaration de votre meublé de tourisme est obligatoire via le formulaire Cerfa n°14004 disponible sur le site du service public.

Limiter les risques de dégradation

Les logements souffrent de peu de dégradations dans le cadre d’une location de courte durée. Les locataires viennent en vacances pour visiter et ne passent que très peu de temps dans le logement en journée. Le ménage est fait régulièrement et le versement de la caution, laissé par les vacanciers en début de séjour, les invite à bien respecter les lieux.  

Rester libre

Autre avantage en tant que propriétaire d’une location saisonnière, vous adaptez le planning des réservations comme bon vous semble :  vous pouvez ainsi choisir d’occuper le logement au moment le plus opportun pour vous. La durée des contrats de locations temporaires étant très courte, vous êtes le seul décideur et vous restez libre de louer ou non votre bien immobilier. 

Quels sont les inconvénients ?

Réaliser des démarches administratives

La première contrainte de la location saisonnière est liée à la nécessité de déclarer votre bien meublé de tourisme dans votre mairie. Cette mesure a en effet été mise en place afin d’éviter l’explosion des loyers dans les villes touristiques. Les propriétaires sont ainsi soumis à des restrictions en termes de nombre de nuitées autorisées.  

Également, si votre bien immobilier est localisé au sein d’une copropriété, vous devrez demander l’accord de cette dernière avant la mise en location de votre appartement ou de votre maison. 

Des revenus locatifs irréguliers

Les revenus tirés de la location saisonnière sont comme le nom l’indique “saisonniers” et donc extrêmement variables. À l’inverse, une location longue durée classique permet de bénéficier de revenus fixes. Les gains locatifs de la location saisonnière sont liés aux conditions climatiques et sont parfois confrontés aux perturbations dans les transports. 

Gérer une location saisonnière prend du temps

Effectivement, l’un des principaux reproches fait à la location saisonnière est qu’il s’agit là d’une activité chronophage. 

Gérer un ou plusieurs biens immobiliers meublés en location de courte durée demande beaucoup plus de disponibilité que pour une location traditionnelle. 

Si vous vous décidez à vous lancer dans l’investissement locatif par le biais d’une location saisonnière, de courte durée ou de vacances, vous devrez en effet créer, diffuser et gérer vos annonces  et votre calendrier de réservation, sur différents sites Internet. Vous devrez aussi entretenir le bien et accueillir vos résidents.

Si votre appartement ou votre maison de vacances est situé dans un lieu qui attire de nombreux touristes, vous risquez de passer également du temps au téléphone pour répondre aux questions des potentiels touristes. Sans compter que si votre résidence principale se trouve éloignée de votre location touristique, vous allez faire de nombreux allers-retours pour vous rendre sur place, donner les clés, rencontrer les vacanciers…

Au bout du compte, si vous ne déléguez pas la gestion locative, les seules limites à noter avant de vous lancer et d’investir dans un bien destiné à la location saisonnière sont liées à votre emploi du temps et à votre disponibilité.

 

Pour simplifier la gestion et l’arrivée de vos locataires et leur permettre d’accéder à votre habitation à tout moment, sans vous déplacer, vous pouvez installer une serrure intelligente ou une boîte à clé connectée. Celle-ci facilitera  l’accès à votre hébergement mis en location en automatisant les contrôles d’entrées et de sorties pour vous, via un code PIN paramétrable à distance !

Tableau récapitulatif

Atouts

Limites

Bénéficier d’une forte rentabilité locative

Gestion locative plus importante qu’une location traditionnelle

Pas d’impayés de loyer

Nécessité de meubler le logement

Peu de risques de dégradation du bien

Obligation de faire le ménage et de s’occuper du linge de maison

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

Réalisation d’état des lieux très régulièrement

Possibilité de jouir du bien quand bon vous semble

Absence de visibilité à long terme

Absence de plafonnement de loyers

Un délai maximal de location selon la localisation du logement

Loyers modulables selon les saisons 

Des revenus irréguliers

Constitution d’un patrimoine immobilier

 

Potentiel locatif très important

 

Pas de frais d’huissier ou de procédures d’expulsion

 

Comme vous pouvez le constater, la location saisonnière offre plus d’avantages que de contraintes et vous permet d’obtenir des rentabilités importantes.

Haut de page