3 personnes devant un écran d'ordinateur

L’investissement FIP, une solution prometteuse avec un risque de perte en capital

SOMMAIRE

facebook
linkedin
twitter
sharing

L’immobilier ne constitue pas l’unique manière de réduire votre impôt. Parmi les nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement, le FIP (Fond d’investissement de proximité) permet une défiscalisation de 18 % et qui peut aller jusqu’à 38 % dans certaines zones géographiques spécifiques. Créé pour épauler les PME (Petites et Moyennes Entreprises) dans le développement de leur capital, le FIP se présente comme une solution fiscale efficace, mais pas sans risque. Suivez le guide Ooinvestir pour découvrir tous les avantages fiscaux. 

Rôle et intérêt du FIP   

Selon une liste précise de conditions, le fonds d'investissement de proximité offre la possibilité aux PME non cotées en bourse de bénéficier d’apports dans leur capital. Les contribuables peuvent ainsi placer une somme d’argent et bénéficier d’un rendement intéressant. Avec sa rentabilité, le FIP attire les investisseurs malgré le risque de perte et se voit fréquemment proposé dans le cadre d’une assurance vie. À l’image des FCPI (fonds communs de placement dans l'innovation), la souscription à des parts de FIP vous offre une réduction de votre impôt sur le revenu en contrepartie du soutien apporté à des sociétés en plein développement.

Instauré depuis la loi pour l'initiative économique du 1er août 2003, le FIP encourage l’économie locale et fait partie des fonds communs de placement à risque comme les FCPI. Avec les mandats de conseil et gestion en PME, ils représentent des solutions à fort potentiel, mais imposent un blocage de vos liquidités jusqu’au terme du contrat.

N’oubliez pas que si le rendement peut être avantageux, il n’est pas garanti. Les risques de perte de capital ne sont donc pas à négliger dans le cadre d’un investissement FIP.

Il peut être judicieux d’augmenter les parts FIP d’un contrat d’assurance vie pour obtenir un rendement plus élevé en plus des avantages fiscaux.

Fonctionnement du FIP

Sous la tutelle d’une société de gestion, votre FIP vise en particulier les PME à fort potentiel dans une phase d’accélération de leur développement. Plusieurs entreprises répondant aux critères d’éligibilité sont étudiées en fonction de leur business model. La société de gestion effectue une sélection des PME les plus prometteuses afin de vous les proposer. 

Répartie entre des actions et des obligations convertibles (titres qui bénéficient d’un droit de conversion en actions), la prise de participation favorise une bonne prévisibilité du retour sur investissement. Un rapport de gestion semestriel établit la valorisation du FIP. Avec l’association d’un avantage fiscal, d’une rentabilité performante et d’un risque de perte de capital, un FIP est une solution de défiscalisation destinée aux contribuables avec une imposition élevée, au-dessus de 6 000 € annuels. 

Pour garder un contrôle optimal sur votre placement, il est recommandé de ne pas dépasser 5 à 15 % de vos liquidités pour le montant de votre investissement FIP.

La souscription

Dans un premier temps, il est important de définir si vous souhaitez souscrire au FIP classique et son taux de réduction d’impôt de 18 %, ou aux FIP Corse et FIP outre-mer qui offrent jusqu’à 38 % de défiscalisation. La sélection de la société de gestion est également un point essentiel qui dépend du montant des frais associés. Selon le montant prévisionnel de votre impôt et des plafonds du dispositif, vous pouvez déterminer un objectif à atteindre pour votre défiscalisation. Il ne reste plus qu’à faire votre choix pour souscrire à l’investissement le plus adapté à vos besoins.

Il est possible de cumuler un investissement FCPI dans des sociétés innovantes et un FIP dans des PME locales en fonction de vos besoins en matière de réduction d’impôt. Les plafonds annuels de 2 160 € pour une personne seule et de 4 320 € pour un couple sont alors doublés. Le montant entre en compte dans le plafonnement des niches fiscales qui est de 10 000 € pour 2020. 

Une souscription à un FIP peut entraîner un blocage du capital investi de 5 à 10 ans selon la société de gestion. Pour profiter des avantages fiscaux, il est impératif de maintenir vos parts durant la période imposée. 

La fiscalité avantageuse du FIP selon certaines conditions

Le FIP affiche un taux de réduction d’impôts qui varie en fonction des différentes catégories du dispositif. La durée minimale de conservation des parts FIP est de 5 années afin de bénéficier définitivement de leur avantage fiscal. Seules les situations exceptionnelles comme le chômage, l’invalidité et le décès permettent un déblocage anticipé des fonds. 

Les différentes catégories de FIP

Avec des PME situées en France métropolitaine, le FIP classique offre une défiscalisation de 18 % de l’impôt sur le revenu

  • Le plafond est de 12 000 € par an pour les personnes seules, célibataires, divorcées ou veuves.  La réduction d’impôt annuelle peut donc atteindre 2 160 €.
  • Le plafond est de 24 000 € par an pour les couples mariés ou pacsés. La réduction d’impôt annuelle peut aller jusqu’à 4 320 €. 

Dans le cadre d’un investissement FIP Corse ou FIP Outre-mer destiné aux entreprises situées sur ces territoires, la réduction fiscale est de 38 % sur votre déclaration de revenus. Un avantage fiscal qui permet de déduire 4 560 € pour un célibataire et 9 120 € pour un couple sur l’année.

Les FIP Corse et FIP Outre-mer sont soumis à un blocage des fonds d’une durée de 7 à 10 ans. De plus, il est impératif de devenir actionnaire majoritaire avec plus de 70 % des titres de la PME.

Les conditions d’éligibilité

Afin de pouvoir investir dans une PME, vous devez vous assurer qu’elle respecte un certain nombre de critères bien précis :

  • La société doit être non cotée en bourse ou sur un marché réglementé.
  • L’activité doit s’exercer en périphérie d’un maximum de 3 régions françaises.
  • La PME doit verser l’impôt sur les sociétés.
  • Si l’entreprise est une filiale, son siège social doit se situer dans un état membre de l’Union européenne.
  • Le nombre d’employés ne doit pas dépasser 250 personnes.
  • Le chiffre d’affaires doit être inférieur à 50 millions d’euros ou le bilan inférieur à 43 millions d’euros.
  • Le capital de l’entreprise doit être détenu par des personnes physiques ou des entreprises à hauteur de 75 %.
  • Un minimum de 60 % du FIP doit être constitué de titres conformes à l’ensemble des conditions précédentes. Les 40 % restants sont déterminés par la société de gestion. 

Une fois arrivées à terme du FIP, les sommes gagnées sont exonérées d’impôt en dehors des prélèvements sociaux de 17,2 %.

Le calcul de la défiscalisation du FIP

Investir dans un ou plusieurs FIP offre des avantages fiscaux avec la réduction de votre impôt sur le revenu ainsi que la non-imposition des plus-values. 

Le montant des droits d'entrée n’est plus intégré au calcul de la réduction d'impôt depuis le 1er janvier 2011.

Exemple : 

FIP classique

Thomas est un célibataire de 35 ans qui a évalué sa prochaine imposition à 3 000 €. Il a sélectionné une société de gestion avec 2 % de frais d'entrée et a décidé d’investir 10 000 € dans un FIP en région Île-de-France : (10 000 € - 2 %) x 18 % = 1 764 €.

Avec une réduction annuelle de 1 764 €, l’impôt sur le revenu de Thomas passe à 1 236 €.

Exemple : 

FIP Corse

Marie et John sont mariés et ont évalué leur prochaine imposition à 8 000 €. Ils ont choisi une société de gestion avec 2 % de frais d'entrée et ont décidé d’investir 20 000 € dans un FIP en Corse : (20 000 € - 2 %) x 38 % = 7 448 €.

Avec une réduction annuelle de 7 448 €, l’impôt sur le revenu de Marie et John passe à 552 €.

 

  1. Le FIP représente un investissement à fort potentiel dans les PME régionales.
  2. Il s’agit d’une solution idéale pour diversifier votre patrimoine.
  3. Tout comme le FCPI, le FIP assure une réduction d'impôt dès la 1re année.
  4. Le capital investi est bloqué pour une durée de 5 et 10 ans en FIP classique et 7 à 10 ans dans le cadre des FIP Corse et FIP outre-mer.
  5. À la différence des produits de placements classiques ou d’une assurance vie, le FIP comporte néanmoins des risques plus élevés.